Nouvelle french touch

Alors que Los Frequencies joue à l'A.B., les nouveaux geeks de l'électro animent les Nuits Botanique. Galerie...

illu_17_french_touch

The Avener

Le Niçois a signé avec Fade out lines l’un des titres deep house les plus fameux de ces dernières années, mais il a bien d’autres cordes à son arc. Formé au solfège et au piano, le Niçois convie sur son premier long format « The Wandering Of » les fantômes de John Lee Hooker, de Sixto Rodriguez, d’Adam Cohen ou encore de Mazzy Star. Moins tendance, mais preuve qu’il se fout des étiquettes, The Avener est aussi derrière le putassier duo Sting/Mylène Farmer Stolen Car. Certains voient en lui le nouveau parrain de le french touch, d’autre un David Guetta version Inrocks. Allez aux Nuits pour vous faire votre propre opinion.

Le 6/5 aux Nuits Botanique, Cirque Royal.  

Synapson

Sur son premier album « Convergence » paru l’automne dernier, Synapson entrevoit le futur de l’électro au croisement des genres et des continents. Entre l’Afrique et l’Occident, jazz et soul, Alexandre Chière et Paul Cucuron emboîtent le pas à The Avener dont ils assurent la première partie ce vendredi aux Nuits Botanique. Aidé sur disque de jolies voix (Anna Kova, Benjamin Diamond, Victor Démé), Synapson signe une bande-son polyvalente, soignée et nocturne.

Le 6/5 aux Nuits Botanique, Cirque Royal.

Fakear

« Je suis motivé par la recherche du beau et du voyage. Je ne me limite pas à des positions géographiques pour choisir mes sons », explique Fakear, alias Thé Le Vigoureux. Originaire de Caen, ce DJ qui ne se définit pas « comme un artiste YouTube ou Soundcloud », a été l’une des révélations de la dernière édition de l’Eurosonic. Quand on l’a vu là-bas, il jouait à 20 heures dans un club qui venait d’ouvrir ses portes. Quelque part entre les effluves de Ninja Tune, la techno ligne glaire et la soul 2.1, son set construit comme un trip a réussi à rameuter tous les noceurs du coin. Bluffant. Discret et loin du buzz parisien, Fakear impose son électro avec classe. Ecoutez sa pépite Silver pour vous en convaincre. Son premier album « Animal » sort le 3 juin. C’est lui qui va vous apprivoiser.

21/5, Nuits Botanique, Chapiteau.

17/7, Dour Festival.

Flavien Berger

Même s’il nous fait sourire dans ses entretiens (« Ce n’est pas la musique qui appelle la musique. C’est un univers ou une image qui crée une prégnance… »), Flavien le malin Parisien a proposé avec « Leviathan » (2015) un beau trip sonore dont on ne sort pas indemne. Noyé de références aux mouvements et à l’image, cet album mélange électro intelligente, gimmicks de Playstation et variété française. Du grand art.

20/5, Nuits Botanique, Orangerie.

Clément Bazin

Beatmaker et multi-instrumentiste pour son pote Woodkid, Clément Bazin se définit comme un homme orchestre. Pour son projet solo, le geek parisien marie ses amours techno et hip-hop dans des morceaux à forts relents hédonistes. On ne l’a pas encore vu sur scène, mais ses clips illustrant les tracks Come to this et Aloé laissent augurer d’un visuel extra. On aime ça…

21/5, Nuits Botanique, Chapiteau.

Retrouvez également Lost Frequencies en interview dans Moustique!

Sur le même sujet
Plus d'actualité