Un gars, un chef s’arrête

Grosse surprise: le divertissement culinaire de La Deux, qui cartonne depuis 2 ans et demi, va s'interrompre en plein succès.

un_garsun_chef

Si Un gars un chef a vu le jour en septembre 2013 c’est parce que Joëlle Scoriels a mis entre parenthèses son magazine quotidien Sans chichis, le temps de son congé de maternité. L’émission faiblissait… La rencontre improbable – et presque impromptue – entre la cuisine « à l’ancienne » de Gerald Watelet et le sourire candide d’Adrien Devyver devait ne durer que quelques mois, assurer la fidélité des spectateurs et dynamiser la tranche horaire. Banco. Sans chichis n’a jamais réapparu (sinon sous la forme de son spin-off, 69 minutes sans chichis). Et le petit couple de mecs marrants s’est installé, sans prise de tête, en bavardant autour de la vitrocéramique avec ses invités.

Alors pourquoi? Pourquoi arrêter maintenant? Alors que le rendez-vous est suivi par un public de fans et que la RTBF se frotte les mains devant le succès de ce format improvisé. Il semble que les animateurs, fatigués, aient décidé de déposer les maniques et la mandoline. Gerald Watelet, occupé par ailleurs dans C’est du Belge, et Adrien Devyver, qui saute d’une émission à l’autre, notamment Le grand cactus qui marche fort bien lui aussi, ont assez fait le tour de la cuisine. Dommage pour les fans – et pour la chaîne…

Plus d'actualité