La trêve sacrée meilleure série francophone

La série belge a été primée au 7e Festival Séries Mania, comme sa petite sœur Ennemi public, qu'on découvrira le 1er mai.

trrreve

Le Festival Séries Mania, qui s’intéresse de près aux (web)séries, vient d’attribuer sept prix, selon des catégories étranges qui tiennent en compte le format et la nationalité.

On avait ainsi confié au jury de la presse internationale  le soin de choisir parmi les productions en langue française. Et c’est La trêve qui a été sacrée meilleure série francophone. Un prix qui non seulement récompense une production RTBF dont on a déjà dit beaucoup de bien, mais qui pourrait donner un nouveau coup d’accélérateur à ses ventes à l’étranger – à ce jour, elle a déjà été achetée par France 2, la TSR et la VRT.

Le même jury a désigné la meilleure actrice, en l’occurrence Laurence Lebœuf pour sa performance dans le format canadien Marche à l’ombre. Le prix du meilleur acteur, lui, a été attribué à Angelo Bison, le terrifiant psychopathe et tueur d’enfants qui hante les personnages d’Ennemi public, la nouvelle série produite par le Fond RTBF/FWB, qui sera à l’antenne le dimanche 1er mai. C’est déjà le deuxième prix que remporte Ennemi public, après le coup de cœur du jury du MIPTV à Cannes. De quoi chanter un juste Cocorico sur toutes les ondes ertébéennes…

Mais encore…

Le palmarès du Festival Séries Mania ne s’arrête évidemment pas là. La sélection officielle comptait huit titres, parmi lesquels le jury, composé de David Chase (Soprano), Yaël Abecassis, Amira Casar, Tony Grisoni et Fanny Herrerod, a choisi El Marginal, un thriller brut argentin (Grand prix), et The Kettering Incident, un polar psychologique australien (Prix spécial du jury).

Le public, lui, s’est offert deux coups de cœur, l’un franco-suédois, Jour polaire/Midnight Sun, l’autre flamand: Beau séjour, qui sera sur la VRT à la rentrée puis sur Arte, et suit une jeune femme assassinée en quête de son meurtrier.

L’association française des critiques de séries, chargée des productions américaines, a couronné Mr. Robot, titre multi-primé avec Rami Malek en hacker geek et et Christian Slater en mystérieux anarchiste. Et le choix n’a pas dû être facile puisque la sélection comptait notamment American Crime, 22.11.63., Colony, Show me a Hero, Vinyl, American Crime Story, The Catch et Man in the High Castle!

Les blogueurs, eux, ont offert leur award à une série allemande sur les néo-nazis, NSU German History X (diffusée sur ARD).

Enfin, le comité de sélection a pointé 16 webséries, dont le Burkland de la RTBF, et c’est Dating Dali, une production espagnole, qui a remporté le trophée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité