Laura Cartesiani remporte The Voice 5

La meilleure des finalistes s’offre une victoire obtenue au terme d’une soirée sans tubes et longue comme une punition.

 

the_voice_5_-_la_finale_ok

Passons sur le gros de la soirée qui manquait de tonus et de relief. Il faudra nous revoir ces passages à la smartroom pour lire trois tweets passionnants comme du Marc Levy et gagner un CD dédicacé. Oublions le choix des chansons tellement pas dans l’air du temps qu’on se demandait si tout le monde, dans le fond, n’avait pas envie de perdre. L’essentiel c’est que Laura Cartesiani passe et remporte cette saison 5 de The Voice, marquée par quelques très bons talents trop vite évacués du jeu.
On avait un œil sur Laura dont la puissance vocale est impressionnante, certes, mais qui possède – ce n’est pas d’office livré avec la voix – un groove soul à réveiller Dusty Springfield et Amy Winehouse. Belle revanche pour cette chanteuse sur qui personne ne s’était retourné lors d’une précédente saison et qui pourtant assure sans montrer d’efforts. Chanteuse à voix mais pas hystérique, Laura Cartesiani (24 ans, bientôt maman) maîtrise parfaitement sa force de frappe et propose des effets propres, carrés, audibles – qu’elle envoie comme des scuds en plein cœur.
Et comme il vaut mieux ne pas gagner The Voice pour se distinguer du lot (voir Alice On The Roof, Loïc Nottet – et bientôt, on parie? – Ellie Delvaux et Pierre Lizée, sorti la semaine dernière), il ne reste plus à Laura qu’à faire mentir la malédiction des victorieux. Quatre garçons – Roberto Bellarosa, David Madi, Laurent Pagna, Florent Brack – dont on ne peut pas dire qu’ils aient beaucoup capitalisé sur le trophée.     

Plus d'actualité