Le nouvel album de Puggy est un disque kaléidoscope

Avec "Colours", le trio bruxellois plante un arc-en-ciel dans le monde de la pop et réinvente la notion d'humilité. Ça fait du bien.

illu_1616_maga2

Ils sont très forts, les garçons de Puggy. On écoute les quatre premières chansons de leur nouvel album « Colours » et on se dit qu’on tient quatre tubes dans des styles relativement différents: Change The Colours, Soul, Where It Wants To Be, Lonely Town… Et c’est pareil pour la suite. Conçu au Théâtre Américain (comme le dernier Great Mountain Fire) et peaufiné à Londres par l’ingénieur du son David Kosten (Bat For Lashes, Marina & The Diamonds), « Colours » met le songwriting, les mélodies et les harmonies en avant. Entre ballade poignante (This Time qui va user la batterie des smartphones), les guitares malgaches de Feel So Low, l’électro façon Lost Frequencies (You Are, loin d’être notre préférée), l’émotion à fleur de peau de Anything For You ou le final bigarré de Territory, Puggy réussit son album le plus diversifié mais aussi le plus cohérent. Du 100 % positif…

Les 14/5 aux Nuits Botanique (complet), 15/5 à l’A.B. (complet), 1/7 à Rock Werchter, 23/7 aux Francofolies de Spa, 6/8 au Ronquières Festival, 9/12 à Forest National.

Retrouvez Puggy dans le Moustique du 20 avril 2016.

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité