Be TV augmente son offre et baisse ses prix

La chaîne à péage belge propose désormais deux abonnements distincts: fiction d'un côté, sports de l'autre.

minions

Cela fait longtemps que Be TV a perdu son petit cachet exclusif et branché. Et quand on en parle, c’est davantage pour évoquer la perte de contrats sportifs ou la concurrence de Netflix que pour se réjouir de ses nouveaux programmes. Cette fois, les nouvelles sont bonnes et très alléchantes pour les téléspectateurs, qu’ils soient déjà abonnés ou qu’ils envisagent de l’être.

Pour le moment, pour 42,50 €/mois, l’offre Be Premium comprend quatre chaînes de fiction et trois chaînes de sport. Plus des options payantes, comme les bouquets ou les chaînes Voo sport.

Dès le 3 mai 2016, Be TV scinde son offre en deux.

D’une part, Be Addict, centrée sur la fiction, films, séries, mais aussi documentaires et émissions de Canal+ (Le grand journal, Les Guignols, Salut les Terriens…), coûtera 24,99 €/mois. De l’autre, Voo Sport World se concentre sur les chaînes… sportives pour 14,99 €/mois. Ceux qui choisiront de prendre Be Addict + Voo Sport World paieront donc moins cher que l’actuel abonnement.

Cerise sur le gâteau, chacune de ces offres, 100 % HD, sera enrichie par rapport à ce que propose l’abonnement actuel.

Be Addict regroupera les classiques Be 1, Be 1+1, Be Séries, Be Ciné et accueillera également trois chaînes cinéma de Canal+ éditées pour la Belgique: Ciné+ Premier, Ciné+ Frissons et Ciné+ Classic. Par ailleurs, de nouveaux  partenariats ont été signés, avec HBO notamment, pour élargir l’éventail de séries.

De son côté, Voo Sport World reprendra les trois chaînes Be Sport (avec les grands rendez-vous du sport européen et mondial) + les deux chaînes Eleven.

Les abonnés actuels pourront soit garder leur abonnement actuel (mais quel intérêt?), soit passer à une des trois nouvelles formules accessibles à tout nouvel abonné: Be Addict, Voo Sport World ou les deux.

Un bémol toutefois. Cette offre n’est dans un premier temps ouverte qu’aux abonnés à Voo. Mais les abonnés à SFR (ex Numéricable) pourront y souscrire avant les grandes vacances, ceux de Telenet avant la fin de l’année.

Plus d'actualité