Star Wars 7: La Force fait fort en DVD et blu-ray

Très attendues après le succès record du film en salle, les éditions DVD et blu-ray de Star Wars sont particulièrement soignées.

illu_1516_immanqu1

Voici quelques semaines, l’image de George Lucas, attablé seul dans un food court en Australie, avait amusé Internet. Elle avait des allures de symbole, comme un dessin de caricaturiste dans la vraie vie où le créateur de La guerre des étoiles, qui avait choisi de vendre son patrimoine galactique à Disney, semblait redevenu un quidam solitaire. Ce qui ne l’aura pas empêché, après avoir longtemps gardé le silence, d’exprimer sa déception face à cet épisode 7 réalisé loin de lui. Il lui reprochait, en gros, d’avoir été conçu « à l’ancienne », de façon quasi vintage, là où il avait toujours cherché à innover techniquement. Des reproches, il y en a d’ailleurs eu à l’encontre de cette résurrection inespérée. Le plus fréquent: la sensation qu’il s’agit d’un remake à peine déguisé du film initial, en 1977, avec une structure narrative trop similaire. J.J. Abrams, philosophe, se borna à dire qu’il savait dès le départ qu’il serait impossible de satisfaire tout le monde, qu’il espérait au moins faire plaisir à un grand nombre de spectateurs et qu’il fallait bien poser les bases en ce premier épisode de reprise.

Pari réussi de ce point de vue. Si le film a ses puristes déçus, il a aussi ses nombreux amateurs qui ont fait de cet épisode un des plus gros succès du cinéma mondial de tous les temps (mais pas le plus gros), battant au passage une foule de records qu’il serait épuisant d’énumérer ici. Autre fait marquant aux allures de record non homologué: la twittosphère, si prompte à spoiler à tout-va, notamment via les grands médias américains type Entertainment Weekly, a tenu à respecter les fans en évitant un maximum de déflorer l’intrigue.

Il faut quand même bien reconnaître qu’on ne s’est pas moqué du monde. Le souci de bien faire est évident. Celui de prendre le temps de raconter une vraie histoire, aussi. Ça peut paraître une évidence mais Le réveil de la Force a l’humilité dont manquait sans doute la deuxième trilogie tournée entre 97 et 2003 par Lucas, finalement bien moins respectueux de son œuvre que ceux qui ont repris le flambeau. Un souci de soigner le client, pardon, le fan, qui se retrouve jusque dans les bonus qui proposent, outre les scènes coupées, un vrai making of digne de ce nom et une séance de lecture du scénario avec tous les acteurs principaux (version en mouvement de la photo en noir et blanc qui avait circulé il y a longtemps). L’épisode 8 est attendu pour décembre 2017. Un an plus tôt, on aura eu droit à un film dérivé et, en 2018, un autre film s’intéressera à la jeunesse de Han Solo.

Reste à voir, à présent, ce que donnera la version sans Lucas d’Indiana Jones, attendue pour juin 2019.

> STAR WARS 7: LE REVEIL DE LA FORCE, réalisé par J.J. Abrams. Avec Daisy Ridley, Adam Driver, Oscar Isaac, Harrison Ford, John Boyega. Lucasfilm/The Walt Disney Company – 135’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité