Que vaut le nouvel album de Renaud?

S'il y a un retour qu’on n’attendait plus, c'est celui de l'ex-Renard revenu de près de dix ans de silence et de retraite. Alors que l'album sort officiellement le 8 avril, le chanteur annonce déjà plus de 380.000 préventes et devrait dépasser le million d'unités vendues. Un miracle dans l'industrie musicale actuelle.

Renaud-devoile-le-visuel-et-le-clip-de-son-album-Toujours-debout_portrait_w674

Evacuons la question qui fâche: oui, la voix de Renaud est abîmée et hésitante parfois. Mais Renaud n’a jamais été un ténor et ce disque n’est pas inaudible. Autre bonne nouvelle, hormis Toujours debout, Renaud aborde les thèmes qui ont fait ses meilleures chansons: la société, les vies brisées, la famille et la nostalgie. Comme annoncé, deux chansons évoquent Charlie Hebdo – J’ai embrassé un flic qui ouvre l’album et Hyper Cacher (« Mais quelle est cette époque immonde où nous avons perdu l’essentiel, avec de la haine plein le ciel »).

Dylan et Petite fille slave sont les dignes petites sœurs de P’tite conne. Des destins fauchés comme Renaud sait si bien les raconter. Revenu de ses démons, Renaud est un père et un grand-père comblé. A son fils Malone, il dit à quel point il compte pour lui (Petit bonhomme et Ta batterie en version plus audible que le duo avec Grand Corps Malade), à sa fille Lolita, il dédie une promenade à Venise (« Dans cette ville banquise. Résonnent nos pas. Y a des cités qui s’amenuisent. Mais l’amour pas »). Ecrite à quatre mains avec son beau-fils Renan Luce, une chanson qui fera date…

Efficace et classique, Renaud offre un album 100 % Renaud. Et c’est sans doute parce qu’on ne l’attendait plus qu’on trouve ce retour très réussi. Malgré d’évidentes faiblesses vocales, mais ça, on ne le dira plus…

L’album sort ce 8 avril en version physique et sur toutes les plateformes de streaming et de ventes en ligne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité