Renaud en dix putains de textes

A travers les chansons de Renaud, on peut lire l’évolution de la société en même temps qu’une biographie faite d’amour, de dérives, de chutes et de cigarettes. Radiographie du tendre et du chaos.

illu_14_renaudchansons

Hexagone – 1975

Extrait du premier album « Amoureux de Paname » sorti à 22 ans, Hexagone, 41 ans plus tard, reste un uppercut en plein visage d’une France qui a oublié les combats de mai 68. Votant à droite dans un pays où la peine de mort existe encore, la France que Renaud dépeint est loin de la société dont il rêve, lui, titi jeune anarchiste manifestant huit ans plus tôt à la Sorbonne. Avec « Camarade bourgeois » ou « Société tu m’auras pas », Renaud s’impose comme le nouveau poil à gratter de la chanson française. Mais la casquette de titi lui est déjà inconfortable, il va la troquer pour le cuir.

Laisse Béton – 1977

Laisse Béton marque le premier virage dans la carrière du chanteur: place au gentil loubard aux épaules trop petites pour y tatouer un aigle (alors ce sera un moineau). Dans les textes de «Place de ma mob», d’où est extrait le single, Renaud rend la banlieue romantique et la baston poétique. Les petites frappes y sévissent dans les baloches du samedi soir et les gangsters y meurent sous les insultes des « bonnes gens » (Les Charognards). La banlieue, les loubards, le cuir noir et la déprime: quatre sujets récurrents des premières années de Renaud.

Ma Gonzesse – 1979

Renaud est amoureux. Deux ans auparavant, il a rencontré Dominique, mariée à Gérard Lanvin. Briseur de ménage, il s’attire les foudres de Coluche, le meilleur pote à l’époque de Lanvin. Le comique n’aime pas beaucoup voir ce petit blond débarquer dans leur bande. Avec son aplomb légendaire, Renaud s’y impose pourtant et en remet une couche lorsqu’il écrit « Les Aventures de Gérard Lambert », loubard looser qui n’est pas sans rappeler le comédien éconduit qui porte le même prénom.

Manu – 1981

« Hey Manu, vivre libre, c’est souvent vivre seul, ça fait p’tet mal au bide mais c’est bon pour la gueule ». Des millions de mecs se sont passé cette chanson en boucle lors de ruptures douloureuses. Au même moment, Coluche, désormais son meilleur ami, divorce et couche sa déprime sur papier. Il écrit et compose Soleil Immonde pour Renaud. La même année, François Mitterand est élu président. La France vire à gauche. Et les immeubles sociaux poussent en périphérie des villes (Banlieue rouge).

Dès que le vent soufflera – 1985

Le Renaud loubard est mort, vive le Renaud marin! Avec le succès, le chanteur s’embourgeoise et s’offre un bateau pour faire le tour du monde avec sa femme et sa fille. Hélas, les femmes de sa vie sont victimes du mal de mer. Fin du rêve et retour au port. Ca n’empêche pas la chanson d’être un des plus gros tubes de Renaud, illustrant la facette plus ingénue et humoristique de son écriture. Comme dans Père Noël noir ou Près des auto-tamponneuses, les jeux de mots foireux s’enchainent. Ta Ta Tin!

Mistral Gagnant – 1985

Le 9 août 1980 nait Lolita Séchan, cet enfant chéri qui permettra à Renaud d’écrire ses plus beaux textes. Morgane de toi, bien sûr en 1983, mais aussi Mistral Gagnant qui marque des générations de parents. Ecrite en 1985, la chanson reste encore aujourd’hui la préférée des Français. Le texte est un modèle parfait du style Renaud, une histoire très cinématographique conjuguée aux angoisses et obsessions du chanteur.

Fatigué – 1985

Avec l’album Mistral Gagnant, Renaud est au sommet de sa carrière. Il vend des millions d’albums, remplit des Zénith et la chanson qu’il écrit pour l’Ethiopie se vend aussi à plus d’un million d’exemplaires. Mais la paternité n’a pas rendu Renaud plus serein. Au contraire. Lola a 5 ans et le monde lui semble plus moche que jamais. Fatigué n’est pas un tube mais flaire la dépression qui se pointe («La liste est bien trop longue de tout ce qui m’écœure. Depuis l’horreur banale du moindre fait divers. Il n’y a plus assez de place dans mon cœur. Pour loger la révolte, le dégoût, la colère»)

Adieu l’insouciance des bals du samedi soir, Renaud est un père inquiet face à un monde qui ne tourne plus rond. Le thatchérisme se répand en Europe (Miss Maggie), le football compte ses morts au Heysel, les famines et les guerres ravagent l’Afrique dans une relative indifférence (Morts les enfants). Quant à son couple, il ne semble plus être un long fleuve tranquille (La Pêche à la ligne et Babysitting blues). Fatigué qu’il disait.

Putain de camion  – 1988

Le 19 juin 1986, Coluche, le parrain de Lolita, meurt sur les routes d’Opio. Renaud est effondré. Il mettra deux ans à sortir cet hommage. A l’image de la pochette du disque, il est sombre. Le deuil, une vie privée qui ne répond plus à ses aspirations poussent Renaud dans la dépression. La spirale négative s’enclenche.

Manhattan-Kaboul – 2002

Les années 90 ont laissé Renaud à genoux. « Marchand de cailloux » (1991) et «La Belle de mai» (1994) sont les deux seuls albums originaux de l’artiste. Rien de transcendant. Le chanteur se fait acteur dans Germinal. Mais l’alcool et la dépression poussent Renaud encore plus bas, au point de voir son mariage avec Dominique exploser. Le divorce est prononcé en 1999. En 2000, sa rencontre avec Romane Serda le sauve une première fois en 2002, il sort « Boucan d’enfer », son plus gros succès commercial à ce jour. Et aussi son plus gros succès critique, Renaud ayant longtemps été éreinté par la presse à qui il a toujours bien rendu son désamour. Dans «Boucan d’enfer» Renaud enterre ce salaud de Renard, nous donne des nouvelles d’une Lolita devenue adulte mais aussi pose ses mots sur un monde qui a basculé le 11 septembre  2001. Manhattan-Kaboul, le duo avec Axelle Red, est un tube énorme. Renaud y raconte, au travers deux destins fracassés, l’absurdité de deux mondes qui, aujourd’hui encore,  continuent à s’affronter…

Ta Batterie – 2015

Les dernières images du chanteur montre un vieillard abimé par l’alcool et la clope. L’inspiration semble l’avoir quitté depuis des années. Mais Grand Corps Malade, qui vient le pêcher dans sa retraite, n’en a cure. Cet orfèvre  des mots veut Renaud, qu’il voit comme un modèle, sur son album. Renaud trouve l’inspiration mais le résultat est quasiment inaudible. Il n’avait plus chanté depuis des années et la voix est détruite. Pas l’énergie créatrice qui se réveille et donnera naissance à ce nouvel album.

Retrouvez l’interview de Renaud dans le Moustique du 6 avril 2016

Sur le même sujet
Plus d'actualité