Les Visiteurs 3? C’est pas la révolution

Bloqués dans les couloirs du temps, Godefroy de Montmirail et Jacquouille sont projetés dans une époque de profonds bouleversements politiques et sociaux: la Révolution française…

maxresdefault

« Je voulais mélanger les générations et prendre une génération très jeune, indique Christian Clavier. La Révolution française avait cette caractéristique d’être menée par des gens très jeunes. Saint-Just avait 22 ans, le roi, 36 ans quand il est mort, Robespierre, 34 ans, Danton, un peu plus. » Franck Dubosc, Sylvie Testud, Ary Abittan, Alex Lutz, Frédérique Bel, Lorànt Deutsch ou encore Karin Viard ont donc intégré la distribution du film. Quant à Marie-Anne Chazel, elle change de registre, incarnant Prune, sans-culotte ancêtre de Ginette. Si le scénario est assez bien écrit et que cette aventure se regarde sans ennui, l’humour fait souvent défaut. On sourit gentiment. Notamment devant quelques retours inattendus, plusieurs bonnes idées de casting, et une imparable série de punchlines dans un sabir pseudo-médiéval qui fait mouche. Si ce film n’a de révolutionnaire que son contexte, il donne au moins le plaisir de retrouver une bonne vieille bande de potes.

Réalisé par Jean-Marie Poiré. Avec Christian Clavier, Jean Reno, Marie-Anne Chazel – 110’.

Retrouvez l’interview de Christian Clavier et « Génération Visteurs » dans 

Sur le même sujet
Plus d'actualité