Le Québec emmerde (manifestement) le Front National

Marine Le Pen était en tournée au Québec et a eu droit à un accueil plus que frileux si l'on en croit le Petit Journal de Canal + 

screen_shot_2016-03-25_at_11

On peut faire dire ce que l’on veut à un montage vidéo mais il suffit de consulter la presse québécoise pour se rendre compte que le voyage de la présidente du parti d’extrême-droite au pays de la poutine n’a pas été un franc succès.

Boudée par la classe politique locale qui n’a pas jugé, dans sa grande majorité, opportun de la rencontrer (le premier ministre Philippe Couillard a déclaré: “Marine Le Pen n’a aucune fonction au gouvernement français, elle est en visite, et je n’ai certainement pas l’intention de démarrer un débat avec Madame Le Pen”), injuriée par des jeunes lors de ses sorties dans la rue, Marine Le Pen ne gardera pas un souvenir impérissable de son voyage.

Et ce n’est pas son interview à la télévision publique qui lui fera changer d’avis. La journaliste Anne-Marie Dussault (une sommité de l’interview politique au Québec) ne lui passait aucun propos et répliquait même sévèrement à chaque attaque de Marine Le Pen qui s’est pas privée d’attaquer la politique du Québec en terme d’immigration: pays de Bisounours, piques adressées au premier ministre québécois et au premier ministre canadien,…

Bref, du pain béni pour l’équipe de Yann Barthès qui n’avait plus qu’à compiler les meilleurs moments d’une Marine Le Pen au bord de l’explosion.

Sur le même sujet
Plus d'actualité