« Pourquoi les musulmans ne descendent pas en masse dans la rue pour condamner ? »

Ismaël Saidi, l'auteur de la pièce Djihad s'est exprimé sur les réseaux sociaux à la suite des attentats de Bruxelles. Entre présence au pied de la Bourse et mise au point sur l'implication des musulmans dans "l'après-attentats".

belgaimage-87918736

Depuis qu’il a été auu centre d’une polémique sur un subside de la région bruxelloise qui lui avait été octroyé pour réaliser des « capsules vidéo parlant aux jeunes de l’islam » et qu’il a fini par refuser sous le poids des critiques politiques, Ismael Saidi ne s’exprime plus dans la presse. 

Ce qui ne l’a pas empêché de s’exprimer à la suite des tragiques actes de terrorisme qui ont meurtri Bruxelles. Pour dire quoi? Pour exprimer son ras-le-bol à la question: « pourquoi les musulmans ne descendent pas dans la rue pour manifester », il répond très sèchement : « parce qu’ils sont en train de pleurer leurs morts ou de soigner les blessés ». 

Le texte est juste et fort. Il rappelle que personne n’a été épargné puisque les victimes sont de 40 nationalités différentes.

« Pourquoi les musulmans ne descendent pas en masse dans la rue pour condamner ? »
Parce que nous sommes en train de conduire les taxis qui ramènent gratuitement la population chez elle depuis hier…
Parce que nous sommes en train de soigner les blessés dans les hôpitaux…
(…)
Parce que nous comptons nos morts…
Parce que nous sommes en deuil…
 

Le texte en intégralité

« Pourquoi les musulmans ne descendent pas en masse dans la rue pour condamner ? »Parce que nous sommes en train de…

Posté par Ismaël Saidi sur mercredi 23 mars 2016

Deuil qui ne l’a pas empêché de descendre à la Bourse pour lui aussi rendre hommage aux victimes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité