La STIB: « être présent pour montrer que Bruxelles continue à vivre »

24h à peine après l'explosion qui fait une vingtaine de morts dans la station de métro de Maelbeek,  la STIB est à pied d'oeuvre pour assurer la mobilité bruxelloise. En deuil, le personnel des transports en commun bruxellois fait son maximum pour assurer le service aux citoyens.

belgaimage-81377364

Beaucoup de questions doivent encore trouver réponse mais la vie doit reprendre son cours. Pour ne pas rester paralysée par l’horreur, la ville tente depuis ce matin de revenir à une certaine normalité.  Le personnel de la STIB encore marqué par l’explosion mortelle d’un métro à la station de Maelbeek, a tenu reprendre le chemin du travail. « Il y a clairement une émotion au niveau du personnel mais il y avait vraiment une volonté de répondre présent ce matin, explique Cindy Arens porte-parole de la STIB. D’offrir des solutions aux Bruxellois et d’être là sur le terrain pour les aider à se déplacer le mieux possible dans la limite de nos possibilités. Ils ont voulu être présent pour montrer que Bruxelles continue à vivre. »

Une procédure d’accompagnement mise en place

Il y aura un avant et un après 22 mars 2016. Les événements d’hier ont choqué l’ensemble de la population et laisseront des traces dans les mémoires. Peut-être encore plus chez ceux qui fréquentent tous les jours les transports en commun bruxellois, visés par les attaques. La société de transport en commun a mis en place un dispositif pour accompagner son personnel: « C’est un cas particulier mais de manière générale, nous avons une procédure interne d’aide pour l’ensemble du personnel. Dès les événements d’hier le personnel qui était rassemblé dans certains dépôts a eu des contacts avec des conseillers sociaux et en aura par la suite avec des psychologues, explique Cindy Arens. On communique avec le personnel pour l’informer de ce qu’il se passe, de ce qui est mis en place et des mesures qui sont prises »

Des usagers inquiets mais reconnaissants 

Les véhicules de la STIB roulent mais le réseau subit des perturbations inévitables. Des conditions exceptionnelles qui provoquent de l’incertitude chez des usagers parfois désemparés. La société bruxelloise fait face à un déluge d’appels et de questions sur les réseaux sociaux. « On essaie de communiquer le plus régulièrement possible via les réseaux sociaux via notre site dès qu’on met des lignes en services. Notre service clientèle est disponible depuis ce matin pour répondre aux voyageurs. Il y a aussi du personnel sur le terrain pour aider les voyageurs au niveau de la gare centrale où une ligne de bus a été mise en place pour rallier Schuman », poursuit-elle. Au milieu des demandes de renseignements pratiques, certains citoyens profitent des réseaux pour remercier le personnel de la STIB. « On a aussi reçu des messages de soutien de voyageurs bruxellois qui nous disent merci de continuer à assurer le service malgré les circonstances. »

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité