The Voice Belgique : débrief des duels en duo

Le plus chouette quand on regarde The Voice Belgique, c'est évidemment de commenter les prestations des duels, de râler, de crier au génie et de débattre sur le choix des coachs. Du coup, c'est ce qu'on a fait ce soir pour les duels: Yannic Duchesne et Marie Frankinet livrent leur version de la soirée.

the_voice_5_-_duel_1

Yannic : Premier duel ce soir et on a déjà passé de très jolis moments. Perso, les battles qui m’ont le plus marquée sont celles qui opposaient Louis et Belinda, Gil et Alexandre et, dans un tout autre genre, Davide et Logan.

Marie : Comme quoi, les goûts et les couleurs… Moi, les duos qui m’ont donné envie de pousser le volume étaient ceux de Pierre et Romane, Maèva et Olivier, mais aussi celui des playboys de chez Stanislas, Gil et Alexandre, là dessus on est d’accord. Peut-être la fibre féminine qui parle, d’ailleurs…

Girly attitude

Louise et Belinda – Résiste de France Gall

Yannic : Je me demandais ce qu’allaient donner les deux filles sur Résiste, de Michel Berger. Pas vraiment le titre qui laisse place à des interprétations abracadabrantesques! Et les images des répétitions étaient assez décourageantes. Mais… Mais BJ nous a dit qu’elle les avait « poussées à bosser au delà de tout ce qu’elles avaient jamais fait » et, bing, ça a marché. La petite Louise, plus fraîche encore que France Gall à ses débuts, était parfaite dans sa version joyeusement ligne claire, parfaitement complémentaire de la voix chaude et vibrante de Belinda. Un duel d’autant plus réussi qu’on n’aurait pas parié une roupie népalaise sur le résultat. « Elles m’ont honorée comme peu de talents m’ont honorée en ces cinq saisons… » a dit BJ. Du coup, double victoire: Louise reste chez BJ et Stanislas a buzzé dans la seconde pour garder Belinda. Touchantes jusqu’au bout, les deux filles ont pleuré de joie dans les bras l’une de l’autre. Un vrai jardin des Bisounours(es)…

Marie : À la découverte du choix du morceau de BJ pour ce Duel, j’étais aussi dubitative que les filles dans la voiture conduite par Maureen. « Je n’étais même pas née quand la chanson est sortie ». Une remarque de Louise qui m’a fait sourire. Ces deux gamines aux attitudes maladroites ont quelque chose d’attachant, presque malgré elles, quand on gratte un peu l’épais vernis de timidité. Un duo tout en délicatesse, sur du France Gall, voilà qui n’annonçait rien de très sexy. Pour autant, les deux demoiselles s’en sont sorties haut la main, réussissant enfin à se dévoiler, chantant comme un pied de nez à la prod « Résiste, prouve que tu existes ». Un joli moment.

Sex bomb

Gil et Alexandre – Marvin Gaye de Charlie Puth et Meghan Trainor

Yannic : Le duo Gil/Alexandre a démarré mollement, lui aussi. Car Stanislas leur a confié Marvin Gaye, de Charlie Puth, avec pour mission de jouer les crooners charmeurs sur un morceau sexy. Alexandre, 16 ans, était perplexe: « Chanter une chanson qui parle de sexe, c’est la première fois que ça m’arrive… Mais il faut une première fois à tout. »  Et malgré ses 22 ans, Gil n’était pas beaucoup plus fier. L’ode à la séduction de Stanislas semblait glisser sur eux comme la pluie sur deux Irlandais. Et pourtant… Au moment de faire face aux coachs, les deux ados ont su sexyfier tant leur voix que leur attitude. Résultat, Quentin et BJ, retournée jusqu’aux chaussettes, ont buzzé avant même le choix de Stanislas! Il a gardé Alexandre – à qui j’attribue une mention spéciale – et Gil a eu le luxe de pouvoir choisir BJ.

Marie : Il faut oser faire du gringue à BJ Scott face caméra, roucoulant « Mets du Marvin Gaye et on est partis jusqu’à l’aube. Tu dois t’abandonner à moi… » à une anglophone, agrémentant ces paroles lubriques d’un clin d’oeil. Et pourtant, du haut de ses seize ans, Alexandre l’a fait. Mais personnellement, faut dire que j’ai plus accroché à la prestation de Gil. Un beau gosse qui ne se la pète pas, ça a quelque chose d’étonnant. Mais c’est surtout son interprétation, réservée et suave, qui a retenu mon attention. J’aurais fait comme BJ et Quentin!

Le calme avant la tempête

Romane et Pierre – Lisztomania de Phoenix

Marie : Yohan des Cats On Trees dit de Pierre « qu’il a une gueule, qu’on pourrait mettre 20 photos à côté de la sienne et qu’on ne verrait encore que lui ». D’après moi, on ne peut faire plus juste définition et c’est d’ailleurs ce qui a compté ce soir, lors de ce duel. Romane est très mignonne, elle chante juste, mais elle s’est fait complètement éclipser par la « présence » de Pierre. Il donne l’air de ne pas y toucher et semble en même temps torturé. Le genre de type qui ouvre la bouche seulement quand on parle d’un thème qui l’intéresse. Un peu comme un Liam Gallagher pré-pubère. Et y’a pas à dire, c’est accrocheur.

Yannic: Justement… Romane était un peu absente, et le joli Pierre s’est imposé tellement naturellement qu’il n’y avait plus vraiment d’enjeu. Juste un morceau qui a perdu de son intensité parce que le décalage était trop grand entre les deux chanteurs, comme s’ils avaient été enregistrés séparément. Il n’a pas seulement une voix; il a du charisme. On en profitera davantage sur les lives! 

Et la suite?

Yannic : Dans les deux autres duels, j’ai surtout noté des faits. Opposée à Justine sur Ironic d’Alanis Morissette, Laura a remporté le choix de BJ, alors qu’Olivier a su convaincre Quentin sur Si c’est bon comme ça, de Sinclair (ce qui est quand même un défi!), permettant aux Cats de sauver Maeva. Tant mieux.

Marie : Maèva et Olivier, c’était quand même quelque chose! Vas-y que je groove comme si j’avais fait ça toute ma vie, une prestation pleine de sourires et sans fausseté, moi j’ai trouvé ça très actuel. Et faut y aller pour reprendre du Sinclair… Si on ajoute en plus que le stylisme était réussi – c’est assez rare pour le signaler, on touche presque la perfection.

Reste le duel des divas: Davida contre Logan, deux personnages hors norme, que Quentin a choisi de mettre en concurrence sur un titre d’Ellie Goulding: Love Me Like You Do, extrait de la B.O. de 50 Shades of Grey. « Faut que ça claque, faut que ça explose », avait prévenu Quentin. Il n’a pas été déçu. Le personnage de Davide est aussi perché que sa voix, très très haut dans les cintres. Il a donc emporté le morceau sur son lyrisme expressionniste. Dommage pour Logan, mais face à un tel superhéros, difficile de rivaliser…

Marie: Pour moi cette prestation, c’était plus un concours de vibes hasardeuses. Si j’avais zappé par hasard, j’aurais pu croire à un show pour trouver le meilleur sosie de Marianne James.

Yannic: Pas faux… Mais je salue le numéro.

Sur le même sujet
Plus d'actualité