Kendrick Lamar et Taylor Swift triomphent aux Grammy Awards

 

Le rappeur de Compton est reparti avec cinq trophées d'une soirée marquée aussi par le plébiscite de Taylor Swfit, d'Alabama Shakes et l'hommage de Lady Gaga à David Bowie.  On vous résume tout ça.

kendrick-lamar

> Les gagnants.  Avec onze nominations, Kendrick Lamar partait grand favori de cette 58e édition. Il repart avec cinq trophées:  Album rap avec « To pimp a butterfly » (qui était aussi le disque de l’année pour Moustique),  Performance rap pour Alright,  collaboration rap (These walls avec Bilal), Chanson rap (Alright) et enfin Meilleure vidéo, trophée qu’il partage avec l’autre grande gagnante de la soirée Taylor Swift pour leur duo Bad Blood. La lolita pop américaine décroche, pour sa part, le plus prestigieux Grammy de la soirée: album de l’année pour « 1989 ». C’est la première foire de l’histoire des Grammy qu’une femme emporte deux fois ce trophée. Dans la foulée, Swift a aussi été rechercher  un troisième Grammy, celui de l’Album vocal.

> La chanson de l’année.  Aux Etats-Unis, il y a une nuance entre « Chanson de l’année » et « Enregistrement de l’année ». Sans surprise aucune, c’est Umptown funk de Mark Ronson et Bruno Mars qui est le Meilleur enregistrement. Moins attendu, Ed Sheeran décroche le très convoité Grammy de la chanson de l’année pour Thinking loud.  En France, ils ont Maître Gimms avec Sapé comme jamais. Yep, yep…

> Les catégories alternatives. En rock indie, c’est le triomphe mérité d’Alabama Shakes (Grammy de la performance rock pour Don’t wanna fight,  de la meilleure chanson rock pour Don’t wanna fight, du meilleur album alternatif pour « Sound & Color).  En électro, Diplo rafle deux récompenses (Meilleur album dance et Meilleur enregistrement dance).  D’Angelo confirme, pour sa part, son retour gagnant avec deux Grammy (meilleure chanson R&B et meilleur album R&B).

> Les hommages. Triste actualité nécrologique oblige, cette cérémonie a été marquée par des hommages à Glenn Frey (avec Jackson Brown et ses anciens potes de Eagles), Lemmy de Mötörhead (avec le super groupe Hollywood Vampires réunissant Johnny Depp, Alice Cooper et Joe Perry d’Aerosmith) et surtout par le très long medley de Lady Gaga durant lequel elle a interprété huit extraits de chansons de David Bowie avec Nile Rodgers. A noter que Rihanna a annulé sa prestation à la dernière minute, sur ordre du médecin.

 

LE PALMARES COMPLET

Enregistrement de l’année : Uptown Funk – Mark Ronson & Bruno Mars

Album de l’année : 1989 – Taylor Swift

Chanson de l’année : Thinking Out Loud – Ed Sheeran

Révélation de l’année : Meghan Trainor

Performance Pop Solo : Thinking Out Loud – Ed Sheeran

Meilleur Duo / Group Pop : Uptown Funk – Mark Ronson & Bruno Mars

Meilleur Album Pop Traditionnel : The Silver Lining : The Song Of Jerome Kern – Tony Bennett

Meilleur Album Pop : 1989 – Taylor Swift

Meilleur enregistrement Dance : Where Are Ü Now – Skrillex & Diplo feat Justin Bieber

Meilleur album Dance / Electro : Skrillex & Diplo Present Jack Ü – Skrillex & Diplo

Meilleure Performance R&B : Earned It – The Weeknd

Meilleure chanson R&B : Really Love – D’Angelo

Meilleur album Urbain Contemporain : Beauty Behind The Madness – The Weeknd

Meilleur album R&B : Black Messiah – D’Angelo

Meilleure performance Rap : Alright – Kendrick Lamar

Meilleure collaboration Rap : These Walls – Kendrick Lamar feat Bilal, Anna Wise & Thundercat

Meilleure chanson Rap : Alright – Kendrick Lamar

Meilleur Album Rap : To Pimp A Butterfly – Kendrick Lamar

Sur le même sujet
Plus d'actualité