Un bébé toute seule… Mais payé par tous

De plus en plus de femmes font congeler leurs ovocytes, le temps de trouver le bon père pour leur enfant. Comme l'avortement aujourd'hui, cette pratique doit-elle être remboursée par la Sécu?

reporters_15167356

Bien qu’encore marginale, la congélation d’ovocytes fait du chemin. À l’UZ Brussel, les femmes arrivent de plus en plus jeunes. « En 2010, la moyenne d’âge était de 38,2 ans, explique le professeur Stoop. En 2015, elle est de 36,2 ans. » Le professeur Stoop dresse toutefois une forme de parallèle entre la congélation d’ovocytes et l’avortement. « Concernant l’avortement, on ne fait plus de distinction entre la démarche thérapeutique et sociétale. Cette opération est remboursée dans tous les cas. Certains estiment que permettre à chaque femme d’avoir un enfant quand elle le souhaite pourrait constituer un droit, que cela favoriserait l’égalité hommes-femmes. » Emma estime que ce n’est pas à la société d’assumer le fait qu’elle ne trouve pas de partenaire. « L’Etat n’est pas responsable du fait qu’à 34 ans, je n’ai toujours trouvé personne. Il est normal que j’y contribue financièrement. »

Le Dr Houba, gynécologue au CHU Saint-Pierre de Bruxelles, s’interroge elle aussi: « Je suis issue de la première génération de femmes postérieure à l’avènement de la pilule. Nos mères ne nous ont pas appris qu’on n’avait pas toute la vie pour faire des enfants. Chaque semaine, une femme arrive chez nous en demandant de faire congeler ses ovocytes. Sans compter toutes celles qui nous téléphonent pour prendre des renseignements. Ce sont souvent des femmes hyperactives qui manquent de temps. Quand on leur explique les démarches, la nécessité de se rendre disponibles, beaucoup se rétractent. Sans compter le coût. Est-ce vraiment à la médecine de résoudre ce qui relève surtout du problème de société? Et est-ce qu’on aide vraiment les femmes en faisant congeler leurs ovocytes? ».

Retrouvez notre article complet sur la congélation d’ovocytes dans Moustique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité