The Voice Belgique – on débriefe le cinquième blind

Christophe, Belinda, Hervé, Marie: le quarté dans le désordre

the_voice_5_-_blind_5_christophe_w

En ouverture: un revenant, Davide (prononcez le e final en é, à l’italienne). Il avait été éliminé l’an dernier dès la phase des blinds: trop démonstratif dans le lyrique Adagio de Lara Fabian. Et il a eu chaud. Malgré un changement total de registre (Grace Kelly, de Mika!), il a failli repartir bredouille à nouveau. Mais à la toute dernière seconde, Quentin s’est retourné. pas trop convaincu. Quelques faussetés, pas assez de pêche mais néanmoins une voix  qui valait un accessit. Davide affrontera donc les duels. Quentin a déjà son idée en tête et on se demande bien ce qu’il lui fera chanter…

Débordante de très jeunes talents  – six candidats de 18 ans et moins sur douze -, cette étape des blinds est aussi très inégale. Un peu figé, Firmin, n’a pas été à la hauteur du Rolling in the Deep d’Adele. Jessica, elle, avait fait le choix culotté de reprendre Les yeux de ma mère d’Arno, mais elle a commis l’erreur de soigner surtout la mélodie, au détriment sans doute du texte, tellement personnel. Le charme de Manuela, qui a interprété Hijo de la luna (Mecano) en espagnol, n’a pas suffi. Quant à Jan, l’animateur radio flamand de 44 ans, venu avec ses amis Nicole et Hugo – 17e au Concours Eurovision de la Chanson en 1973,  allez voir les images d’époque! -, il a entonné Annie’s Song (John Denver) comme l’auraient sans doute fait Nicole et Hugo. A l’ancienne. Et dans The Voice, ça ne pardonne pas…

On applaudit la sélection de Romane et de son joli vibrato, dont la fragilité a conquis Cats on Trees et Stanislas avec Sweater Weather (The Neighbourood) – victoire aux Cats. De Lisa, qui rejoint l’équipe de Stanislas grâce à Bubbly (Colbie Caillat). De Charlotte, la jolie rouquine, sur laquelle Nina et Yohan se sont retournés lorsqu’elle chantait Turn me on de Norah Jones. Et d’Andy, l’ex-mannequin de Braine-le-Château, qui a choisi BJ même si sa version de Hold Back the River (James Bay), lui a valu d’emblée un « Tu as vraiment quelque chose et tu m’énerves déjà! » de sa coach.

Plusieurs fois perdant dans le choix des talents, Quentin a remporté une victoire inespérée avec Marie la prof de musique rock’n’tatoo qui a bouclé l’émission en force sur Nobody’s Wife (Anouk), au terme d’un combat délirant avec BJ et surtout Stanislas. BJ se consolera avec l’excellent Hervé, l’Arlonnais de 31 ans, dont la voix rock et l’interprétation très sobre jurés de Where is my Mind (Pixies) ont obtenu le buzz de tous les. Et avec Belinda, étudiante en psycho de 18 ans originaire du Kosovo, qui a fait buzzer Quentin, Cats on Trees et Stanislas en mois de 2 secondes, rejoints très vite par BJ. Une voix légèrement cassée, un timbre très personnel et une façon de revoir le Hey Ho des Lumineers avec une émotion prenante… On like!

Enfin coup de cœur pour Christophe, un grand machin chevelu et rembourré qui a surpris tout le monde avec une version totalement inattendue du Plat pays de Brel, lui donnant par moments des accents de Renaud. Un véritable ovni, qui a préféré Stanislas à BJ et Quentin, et qu’on sent capable de mettre à sa sauce tout et n’importe quoi. Vivement la suite…

Sur le même sujet
Plus d'actualité