Le Ramdam a fait du bruit

Fréquentation en hausse, palmarès haut de gamme et invités hauts en couleur… Le "Festival du film qui dérange" n’est pas près de se ranger.

maxresdefault

Avec près de 20.000 visiteurs qui ont rallié le complexe Imagix à Tournai du 18 au 26 janvier, les organisateurs peuvent se targuer d’une hausse de fréquentation de 42 % par rapport à l’édition 2014 (celle de l’an dernier n’étant pas prise en compte puisque le festival avait été mis à l’arrêt durant 72 heures pour cause de menace terroriste). Au-delà des chiffres, c’est aussi le palmarès qui vaut le détour. Outre les films hors compétition, dont Chocolat (sortie ce 3/2) de Roschdy Zem avec Omar Sy, projeté hier en clôture devant la toute grande foule; on retiendra que les prix du Meilleur film et du Film qui dérange sont tous deux allés, au rayon fiction, à Land Of Mine (sortie ce 23/3), basé sur un fait historique peu connu mais terrifiant: l’envoi de prisonniers de guerre allemands sur les côtes danoises pour y extraire des mines à mains nues et sans la moindre expérience. Tétanisant mais aussi terriblement humain, ce long métrage signé Martin Zandvliet n’a pas volé ses deux trophées!

Côté documentaires, on signalera le titre remporté par la prise de conscience écologique de Demain signé Mélanie Laurent et Cyril Dion. Et puis, c’était attendu, mais c’est toujours un bonheur: Jean-Pierre Mocky, incarnation du cinéma et du cinéaste qui dérangent, a fait le déplacement. Pour une leçon de cinéma dont les élèves se souviendront encore longtemps. Tant grâce au fond (riche mais décalé) qu’à la forme (la verve et le vocabulaire fleuri de Mocky ont fait mouche!)… Cerise sur le délire: le trublion du cinéma hexagonal a vu son Etalon consacré meilleur film dans la catégorie Rétro et son Un linceul n’a pas de poche, film le plus dérangeant, toujours au rayon Rétro.

Concernant l’avenir immédiat, la magnifique exposition de photos Femmes de cinéma de Valérie Nagant, présentée en marge du festival, joue les prolongations jusqu’au 7 février à la Rasson Art Gallery, à Tournai. De même qu’en librairie. Puisque ce magnifique travail est présenté dans un bouquin non moins somptueux.

Enfin, le Ramdam 2017 se tiendra du 16 au 24 janvier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité