L’expo « David Bowie is » pour (re)découvrir l’artiste

En 2015, l'exposition David Bowie Is a fait escale à Paris. Moustique rappelait à l'époque combien l'artiste était un mythe. Combien il avait marqué de son empreinte - et de ses traces de maquillage - l'histoire de la pop culture. Exemples.   

david-bowie

« Il y a la vieille vague, il y a la nouvelle vague et puis il y a David Bowie. » Apparu sur des affiches publicitaires en 1977 pour vanter les mérites de l’album « Heroes », ce slogan garde sa pertinence aujourd’hui alors que David Bowie vient de décéder. La sortie de Blackstar, album unanimement applaudi par la critique et les fans a rappelé à quel point David Bowie restait un artiste influent.

Après avoir charmé Paris, l’exposition David Bowie Is a pris  ses quartiers à Groningen aux Pays-Bas. A à peine 4 heures de train ou de voiture de Bruxelles. Conçue par le Victoria and Albert Museum de Londres, où elle a été inaugurée au printemps 2013 avant d’être montrée à Chicago, cette rétrospective est la première de cette envergure et a l’intelligence d’explorer toutes les facettes du travail de David Bowie. « Bowie est une icône de la culture moderne, s’enthousiasmait Martin Roth, directeur du Victoria and Albert Museum. Ses innovations radicales en musique, théâtre, mode et style continuent d’inspirer aujourd’hui. »

Si on ne saura jamais vraiment si Bowie était fort impliqué dans ce projet, les commissaires de l’expo ont, par contre, obtenu de l’artiste un accès exclusif à ses archives personnelles pour sélectionner quelque 300 objets présentés au fil de l’expo, sans compter bien sûr les documents visuels et la bande-son diffusée à l’aide d’un casque wi-fi interactif. De la combinaison multicolore portée pendant la tournée Ziggy Stardust qui lui avait été inspirée par Orange mécanique aux croquis de la scénographie du futuriste Diamond Dogs Tour; du story-board du clip d’Ashes To Ashes au synthé AKS de Brian Eno utilisé sur « Heroes », en passant par le manuscrit des paroles de Space Oddity ou le pardessus Union Jack créé par Alexander McQueen pour la pochette de l’album « Earthling », le visiteur trouve ici les clefs pour mieux saisir l’univers en mouvement de cet artiste caméléon qui a tiré définitivement sa révérence ce 10 janvier 2016.

DAVID BOWIE IS se tient  au Groningen Museum jusqu’au 13 mars 2016. On vous conseille de rapidement réserver vos places si vous souhaitez aller visiter l’expo. Depuis l’annonce de la mort du chanteur, il y a des attentes de plus d’une heure pour acheter ses places en ligne!

http://www.groningermuseum.nl/en/exhibition/david-bowie

Sur le même sujet
Plus d'actualité