Zidane, l’homme qui a toujours ce qu’il veut

Voir Zizou entraîner l’une des plus grandes équipes du monde n’était pas une évidence. Même quand on est l’un des meilleurs joueurs de tous les temps, coacher le Real Madrid demande quelques efforts.

© Belga Image

Zinédine Zidane, la star du ballon rond, est le nouvel entraineur principal du Real Madrid! Chapeau. Il faut dire que les ex-stars du foot rêvent toutes d’une si belle seconde carrière. Certains n’y arrivent jamais. Il n’y a qu’à voir Maradona, le monument argentin, qui s’est plus fait remarquer par ses sorties médiatiques houleuses que par son sens tactique. Même constat pour Claude Makelele, un autre champion du monde français, qui, après avoir coaché Bastia et été plusieurs fois entraîneur adjoint, n’a jamais su s’imposer. Zidane, lui, a réussi. Mais ça a pris du temps. C’est qu’il devait faire oublier le légendaire coup de boule frappé dans la poitrine de l’Italien Materazzi lors du dernier match de sa carrière en finale de la coupe du monde 2006. Ce qui lui a valu un carton rouge, la défaite de son équipe et une certaine baisse de popularité.

Pour rebondir, Zizou a d’abord l’intelligence de faire profil bas pendant près d’un an. Il réapparait ensuite en public en oeuvrant pour des associations caritatives en Algérie, au Bengladesh et en Thaïlande. En quelques mois, son image est redorée. Ce n’est qu’ensuite qu’il annonce dans L’Équipe vouloir relancer sa carrière. Le président du Real Madrid, le dernier club dans lequel il a joué, entend son appel du pied et l’embauche en tant que conseiller. Là aussi, Zidane la joue modeste évoquant “une envie d’apprendre ». En parallèle, il balance régulièrement ses états d’âme sur l’équipe de France et son entraineur de l’époque Raymond Domenech. Ce dernier évincé, Zidane pousse la candidature de Laurent Blanc à la tête des Bleus et devient ambassadeur pour défendre la candidature du Qatar pour l’organisation de la Coupe du monde 2022, voyant dans cette victoire “le monde arabe qui émerge ».

En juillet 2011, Zizou est promu directeur sportif du Real Madrid. Il réalise quelques exploits en faisant venir Raphaël Varane et en poussant Karim Benzema vers son plus haut niveau. Mais Zidane veut plus de responsabilités tactiques. Il décroche alors tous les diplômes nécessaires pour devenir entraîneur. En juillet 2014, il est nommé coach de l’équipe réserve du Real Madrid. Aujourd’hui à la tête de l’équipe première, Zidane est là où il a toujours souhaité être… ou presque. Il a toujours déclaré vouloir, un jour, mener les Bleus en coupe du monde. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité