Hadja Lahbib et Caroline Fontenoy face à l’info

Les deux présentatrices du JT, l'une sur la RTBF, l'autre sur RTL-TVI, livrent leur version de 2015. Plongée au cœur de l'actu.

illu_01_info

Elles sont en première ligne de l’actu, fidèles au poste chaque semaine. Elles, ce sont les présentatrices du JT de la RTBF et de RTL. Hadja Lahbib et Caroline Fontenoy, deux femmes déterminées, deux styles différents, mais une mission commune, celle de décrypter chaque soir les infos à la loupe. Charlie Hebdo, la destruction de Palmyre, les matchs des Diables, les migrants, la mort du petit Aylan, le succès de la pièce Djihad, les attentats de Paris, le niveau 4 en Belgique… Autant d’événements qui ont marqué 2015, endeuillé certains de ses mois, et plus rarement redonné le sourire à ceux qui l’avaient perdu.

Des événements qui ont également remodelé le JT jour après jour, l’invitant à se réinventer. En accueillant des experts en plateau, en évitant volontairement de donner des infos à la demande de la police un soir de perquisition, en s’impliquant dans des reportages un peu plus longs, le tout pour rassurer le téléspectateur mais surtout l’informer au mieux. Un métier en constante évolution de l’avis de ses deux protagonistes, qui doit faire face à des toujours plus puissants, mais aussi à des ovnis de l’info comme Le Petit Journal de Canal+ massivement suivis par les plus jeunes. A l’heure de refermer le grand livre de 2015, qu’en retient-on vraiment? Mais surtout quelles sont les leçons à en tirer pour 2016?

Sans jouer Madame Irma, ces deux femmes offrent leur vision de journalistes, de présentatrices et de citoyennes, chacune à leur manière. Hadja Lahbib côté RTBF, ancienne reporter de terrain, qui a couvert notamment la deuxième Intifada et les élections en Israël comme en Palestine, mais qui a également été envoyée spéciale au Pakistan, se présente comme une éternelle optimiste. Passée aux rênes du JT en 2002 pour finalement devenir la numéro 2, juste derrière François De Brigode, cette journaliste de 45 ans croit au pouvoir de la culture et prône les actes citoyens, pour que chacun améliore son quotidien à sa sauce: « Après les désaccords belgo-belges autour de la COP 21 et la signature d’un accord dit historique mais non contraignant, je me dis qu’il est plus que temps que les citoyens prennent le relais des politiques pour préserver la planète. Personnellement, à ma petite échelle, j’enfourche le plus souvent possible mon vélo et j’essaie de limiter un max mon empreinte écologique ».

Du côté de RTL-TVI, Caroline Fontenoy assure la présentation des journaux du week-end depuis 2008 et un heureux remplacement. Débarquée au micro de Bel RTL en 2004 après avoir remporté la Radio Academy, la présentatrice de 36 ans monte les échelons un à un jusqu’au rôle qu’on lui connaît aujourd’hui. De son fauteuil, elle constate l’évolution des pratiques depuis plusieurs années, et y participe d’ailleurs, imposant un ton relativement décontracté, jusqu’à participer à un véritable marathon télévisuel à la suite des attentats de Paris. « Ça a été des moments très, très forts, intenses, prenants. Et je pense que, comme tout le monde et encore plus en tant que journaliste, ce sont des moments que l’on n’oubliera pas de sitôt. »

Un dossier et des interviews croisés signées Yannic Duchesne et Marie Frankinet à retrouver dans le Moustique du 5 janvier 2016

Sur le même sujet
Plus d'actualité