Lemmy de Motörhead est décédé

Le chanteur et bassiste est mort ce lundi 28 décembre d'un cancer. Il avait 70 ans.  Le rock a perdu l'une de ses icônes les plus intègres.

1401x788-451687732

Fucking news… Lemmy Kilmister, membre fondateur, chanteur et bassiste de Motörhead est décédé ce lundi 28 décembre à l’âge de septante ans. « Notre puissant et noble ami Lemmy est mort aujourd’hui après une courte bataille contre un cancer extrêmement agressif, » a écrit le groupe sur sa page Facebook.  Souffrant d’un diabète, Lemmy avait avait été diagnostiqué d’un cancer ce 26 décembre, deux jours avant son décès à son domicile à Los Angeles. Sur son site officiel, le groupe demande aux fans: « jouez de la musique de Lemmy fort. Buvez quelques verres, partagez de bons souvenirs. Célébrez la vie comme cet homme adorable et exceptionnel l’a toujours fait. » Et c’est bien ce que nous allons faire. Cheers Lemmy…

Né à Stoke-on-Trent en Angleterre (également ville natale de Slash) en 1945, Ian Kilmister de son vrai nom, est le fils d’un vicaire qui l’a abandonné alors qu’il était enfant. Il commence sa carrière musicale comme roadie de Jimi Hendrix puis comme bassiste de Hawkind, formation de metal psychédélique anglaise. C’est en 1975 qu’il forme le trio de speed metal Motörhead avec qui il a enregistré vingt-deux albums. A la veille de la tournée 40e anniversaire du groupe, Motörhead avait sorti l’automne dernier l’excellent « Bad Magic », un disque d’une énergie exemplaire sur lequel il reprenait Sympathy For The Devil des Rolling Stones et lançait un majeur tendu à la grande  faucheuse sur plusieurs titres (Victory or die, Till the end).  Interrogé sur la mort par le quotidien The Independent, il déclarait ceci: « quand tu as vingt ans, tu te crois immortel. Quand tu en as trente, tu espères que tu es immortel. A 40 balais, tu pries juste pour que ce ne soit pas trop douloureux. Et quand tu arrives à mon âge, tu es convaincu que ça peut arriver n’importe quand mais tu espères quand même que ça arrive le plus tard possible.« 

Lemmy laisse derrière lui des grandes chansons (Ace of Spades), des grands albums (Overkill, Bomber, No sleep  ’til Hammersmith, Orgasmatron) mais surtout une vraie éthique rok and roll. Loin des compromis, Motörhead est un groupe qui n’a jamais baissé son froc, qui prônait la liberté et la vie.  De lui, on garde le souvenir d’un  mec entier, sincère qui pouvait faire rire (quand il nous a demandé un seul petit glaçon pour couper son Jack Daniel’s dans le backstage du Nandrin Festival) et faire cracher la poudre comme ce fut encore le cas au Graspop en juin 2015.  On vous conseille d’écouter Ace of Spades à fond la caisse, de lire sa bio White Line Fever et de mater l’excellent docu Lemmy réalisé en 2010 par Greg Olliver et Wes Orshoski.

 

TROIS CITATIONS DE LEMMY (A MEDITER POUR L’AN NEUF)

« Si tu penses que ça va trop fort, c’est que tu es trop vieux. »

« Si tu ne fais pas ce qui te plaît dans ta vie, ta vie sera bien triste. »

« Je ne regrette rien. Les regrets ne servent à rien. Ce qui est fait est fait. Point. »

Sur le même sujet
Plus d'actualité