Ce qu’il faut savoir avant d’aller voir le dernier Hunger Games

Fin de la saga Hunger Games avec ce quatrième volet cinématographique qui répond totalement à l'attente. A cette occasion, Moustique a pu rencontrer Jennifer Lawrence. L'interview est à découvrir dans le numéro de cette semaine.

isopix_22296731-013

Hunger Games (2012)

Dans un futur proche mais non déterminé, la jeune Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) vit sur un continent nord-américain remodelé. Les Etats-Unis se nomment désormais Panem, un ensemble de 12 districts contrôlés d’une main de fer par le Capitole et son président: l’inflexible Snow (Donald Sutherland). Pour contrôler ces territoires, le pouvoir central a utilisé l’arme nucléaire contre le district 13, désormais rayé de la carte, et mis en place un jeu télévisé particulièrement cruel: les Hunger Games. Pour lesquels, chaque année, deux adolescents, une fille et un garçon, sont tirés au sort dans chaque district. Le principe: mettre sa combinaison de combat, apprendre à manier l’épée ou à tirer à l’arc, puis tuer l’ensemble des autres participants. Le seul à survivre fait alors la fierté de sa communauté… et un maximum d’audience sur les chaînes de télé. 

Hunger Games: L’embrasement (2013)

Katniss est désormais (doublement) prise entre deux feux. D’une part, son cœur balance entre Gale et Peeta. De l’autre, elle doit assurer le service après-vente du Capitole en tant qu’ancienne championne des Hunger Games, tout en devenant le Geai moqueur, symbole de la révolte qui gronde dans les districts affamés par le président Snow.

Hunger Games: La révolte – Partie 1 (2014) 

Introduite au sein de la rébellion avec ses nouveaux amis Plutarch, Finnick et Beetee, Katniss découvre que le district 13 a en fait survécu à un assaut nucléaire. Sa présidente, Alma Coin (Julianne Moore), veut faire de la jeune héroïne la meneuse de la révolte.

Hunger Games: La révolte – Partie 2 (2015)

Dans ce Hunger Games: La révolte – Partie 2, Katniss Everdeen va donc mener le combat final contre le président Snow (Donald Sutherland), le tout sur fond de 76es Hunger Games. « Nous avons tous le même ennemi, et c’est le président Snow. Il corrompt tout et tout le monde. Il retourne les meilleurs d’entre nous les uns contre les autres, alors arrêtez de tuer pour lui. Ce soir, tournez vos armes vers le Capitole. Tournez vos armes vers Snow! », peut-on entendre Katniss lancer à la foule dans l’une des premières scènes du film. Le ton est donné. Et, avant un final un peu tire-larmes pour dire adieu à tout ce petit monde, ce dernier épisode se concentre surtout sur l’action. Avec quelques scènes très spectaculaires, des séquences haletantes, et des effets spéciaux très travaillés. Mention spéciale à une série de péripéties genre survival movie, où le groupe doit déjouer des pièges plus vicieux les uns que les autres (on vous laisse la surprise) pour survivre. Dans un hommage autant aux jeux vidéo comme Resident Evil qu’aux plus jouissifs films de zombies de série B.

Enfin, ce film est aussi l’occasion de rendre un brillant et ultime hommage à Philip Seymour Hoffman, décédé le 2 février 2014. Après le choc de la mort prématurée de celui qui jouait Plutarch Heavensbee dans la saga, la production du film avait expliqué qu’il ne restait qu’une semaine de tournage à l’acteur pour les deux parties du tome 3 de Hunger Games, dont ce film fait partie. Par conséquent, les scènes incomplètes ont été réécrites, utilisant des angles de caméras, ainsi que des effets digitaux et spéciaux, pour mettre en valeur au maximum le travail de Hoffman sans altérer sa mémoire. Une occasion unique puisqu’il s’agit ici de la dernière apparition cinématographique de l’acteur. Un hommage prenant, émotionnel, mais aussi efficace. Puisque chacune des scènes où il apparaît nous vaut une bonne surprise qui envoie le film dans une direction qu’on n’attendait pas trop. Bilan: cette der des ders concentre à elle seule toutes les qualités d’un divertissement haut de gamme: de l’action, de la gravité, des moments d’émotion… Rien à jeter!

Réalisé par Francis Lawrence. Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth – 137’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité