Charline Vanhoenacker: « si vous n’aimez pas le sexe, la musique et la fête, n’en dégoutez pas les autres »

La chroniqueuse belge n'avait pas le coeur à rire ce lundi matin. Alors, elle a flingué ceux qui nese sentent puissants qu'armés d'une kalachnikov.

screen_shot_2015-11-16_at_10

Charline Vanhoenacker était, comme à son habitude, fidèle au poste de France Inter ce lundi matin. Un seul sujet bien entendu: les attentats de Paris. Et c’est à une véritable charge que s’est livrée la chroniqueuse. Démontant la haine des djihadistes pour lui opposer l’amour du rock, de la vie, de la fête et du sexe, elle a rendu hommage à ceux qui n’étaient là que pour profiter de la vie assis en terrasse ou dans une salle de concert. Et joignant le geste à la parole, Charline Vanhoenacker débouchera une bière en direct comme « un acte citoyen face à la barbarie ».

Et parmi ses idées pour lutter contre les terroristes, la Belge propose la suivante:  « Si on doit rester cloîtré et bien on fera des bébés, des enfants du rock. Plein d’enfants du rock, toute une génération d’idolâtres qui se mélangeront dans des fêtes de perversité pour faire d’autres bébés. Maintenant le plus dur à venir dans la lutte contre Daech, ça va être de sortir encore plus, de boire plus, d’écouter plus de musique ».

Un peu flippant quand même de se dire que vivre librement et joyeusement est donc aujourd’hui un acte de bravoure…

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité