Suffragette City!

Sarah Gavron évoque avec émotion le combat pour le droit de vote accordé aux femmes.

illu_46_mosimm

Il est toujours très difficile de manœuvrer dans le cinéma historique. A plus forte raison quand il s’agit d’un biopic, en plus, ici, non sur une personne en particulier, mais bien sur un combat. En l’occurrence celui des femmes, à qui le droit de vote a été accordé il y a très (très) peu dans nos contrées. Et il est encore plus complexe d’arriver à insuffler un regard créatif original dans un genre à la fois très souvent embourbé dans des codes classiques, et en même temps respectueux du sujet. Donc, à défaut de faire dans le novateur et le choc, la réalisatrice Sarah Gavron choisit le chic mais pas toc. S’effaçant derrière son entreprise et se montrant élève appliquée.

Suffragette est donc un drame consciencieux et façonné avec savoir-faire, qui s’attache à rendre compte le mieux possible d’une période scandaleuse pour les femmes anglaises (et par extension du monde), dont le combat fut aussi méritant que difficile et juste. Ludique et instructif, le film parvient à conjuguer, avec adresse, portrait intimiste et tableau plus général. Liant ainsi le sort de son beau personnage principal (la frêle Maud, alias Carey Mulligan) à celui de milliers de femmes prêtes à se faire entendre, et à utiliser tous les moyens, après des années de silence et de brimades.

Des moqueries aux réprimandes, des violences aux sacrifices cruels pour la cause… Suffragette porte avec sérieux son sujet à l’écran. Et sait trouver les images justes pour toucher au cœur, faisant écho à l’interprétation d’une formidable brochette d’actrices, tout en force et en sensibilité. Bilan: un bel ouvrage assez scolaire. Peut-être sans génie, mais en tout cas propre et exemplaire dans sa démarche, sincère, ainsi que dans ses détails historiques. Essayant d’éviter au passage tout manichéisme, ce qui n’est déjà pas si courant dans ce genre de cinéma militant.

> SUFFRAGETTE, réalisé par Sarah Gavron. Avec Carey Mulligan, Helena Bonham-Carter, Meryl Streep – 106’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité