On a écouté le nouveau Mylène Farmer.

La chanteuse sort ce vendredi son dixième album  "Interstellaires". Et c'est plutôt une bonne surprise. On vous dit ce qu'il faut en retenir.

mylene-farmer-interstellaires-nouvel-album

Mylène Farmer sort ce vendredi son dixième album. Enregistré en Californie sans le fidèle Laurent Boutonnat, « Interstellaires » révèle quelques surprises et, c’est le principal, quelques bonnes chansons aussi. On vous résume tout ça.

 

> Mylène sans Laurent mais avec ses tics

Elle oublie donc Laurent Boutonnat complètement absent sur les crédits. Et même s’il fait son malin un peu partout dans la presse branchouille, sachez que le jeune prodige The Avener n’a pas foutu grand-chose sur « Interstellaires ». Il est seulement crédité sur le duo avec Sting, Stolen Car. Pas de chance, c’est l’une des choses les plus faibles du disque.

> Mylène change de team

En s’associant au hitmaker Martin Kierszenbaum et en signant sur son label CherryTree Records, Mylène montre qu’elle a des visées internationales. Dénicheur de talents (c’est lui qui a découvert Lady Gaga et Feist), auteur (pour Tokio Hotel, aïe!) et instigateur de projets improbables (un disque de luth avec Sting, re-aïe!), Kierszenbaum apporte sa science du tube sur ce disque. Et ça fonctionne plutôt bien sur C’est pas moi, les funky Voix Lactée et City of Love, la ballade piano/voix Un jour ou l’autre ou encore Love song.

> Fan de Cheap Trick

Oui, vous avez bien lu! Et c’est une grosse surprise. Elle reprend le tube seventies I Want You To Want Me du groupe américain. La relecture de Mylène se fait sur le ton de la ballade intimiste idéal pour user la batterie de votre smartphone en concert.

>Mylène n’aime pas ce qui est tiède.

Un thème qu’elle ressasse dans toute sa discographie et qui revient ici dans le futur tube C’est pas moi. « La vie, mais que vaut-elle, sans danger, sans sexe et sans choix« , chante-t-elle sur cette pop song réminiscente de L’histoire d’une fée.

> Mieux que du Bernard-Henri Lévy.

Mylène se la joue philosophe et va faire réfléchir dans les chaumières. Thème de la rédaction du jour: « La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie » (extrait de la chanson A rebours). On ramasse les copies dans trente minutes et on ne copie pas sur son voisin.

Sur le même sujet
Plus d'actualité