Maris à tous prix

Pour accéder au titre d'épouse de footballeurs, certaines femmes sont prêtes à tous les tacles. Décryptage d'un système bien rôdé.

isopix_21705192-006

On les appelle WAG, pour wives and girlfriends. Elles sont les épouses, les petites-amies des joueurs de foot. Un statut que certaines filles rêvent d’atteindre à tout prix. Il ne se passe pas une semaine sans que des tabloïds comme « The Sun » ou « Daily Star », en Angleterre, dévoilent leurs parties de jambes en l’air et leurs récits truculents monnayés à prix d’or. Dernière en date? Une certaine Eglantine Flore Aguilar, qui s’est épanchée sur sa nuit avec Marouane Fellaïni à grands renforts de détails « Au lit, il est égoïste. Il pratique un échauffement rapide et va droit au but« , de photos et surtout de billets « Je ne donne pas d’interview en dessous de 10.000 euros. » C’est que coucher avec un joueur de foot est devenu un business en soi. Aux frontières de la prostitution.

 « Alors qu’elles se cachaient avant, des filles comme Zahia s’empressent de contacter la presse dès qu’elles ont eu une relation avec un joueur. » décrypte Jérôme Jessel, anciennement grand reporter du magazine VSD et fin connaisseur des moeurs footballistiques. Il est notamment l’auteur à succès de Sexus Footballisticus et la Face Cachée du Foot Business « Elles ont compris qu’il y avait une petite notoriété à se faire, mais surtout que c’est un business à part entière. Zahia a vraiment bien mené sa barque à ce niveau là, elle est extrêmement bien entourée en terme de com, c’est le rêve absolu pour beaucoup de jeunes filles. » Pour y parvenir, elles utilisent un système bien rôdé. Rencontre, drague, approche,… Tout est calculé avec précision pour tenter d’atteindre le statut tant convoité de WAG.

L’article sur les WAG est à lire dans le Moustique du 28 octobre 2015

Sur le même sujet
Plus d'actualité