Quantico, un ennemi parmi nous

Au cœur de la célèbre académie du FBI à Quantico, entre séries d’espionnage à la Homeland, récit d'apprentissage et soap. Le résultat? Plutôt prometteur.

quantico_cast

Un groupe de jeunes aspirants de tous horizons se retrouvent à Quantico pour entamer leur formation d’agent du FBI, l’élite de la police américaine. Ils sont immédiatement soumis à un entraînement intensif. Concurrents, amis, amants, ils apprennent à se connaître et à s’évaluer. Quelques mois plus tard, l’Amérique est frappée par le pire attentat depuis le 11 septembre 2001 et la principale suspecte est l’une d’entre eux. Elle va devoir prouver son innocence et découvrir le vrai coupable. En 42 minutes, ce premier épisode réussit le pari de présenter des personnages, à priori très stéréotypés (l’Indienne forte et déterminée, le beau gosse sportif, le mormon, le gay, la musulmane voilée, le fils à papa, la blonde du sud) tout en exposant déjà quelques-unes de leurs failles et zones d’ombre qui pourraient cacher de noirs secrets.  Le casting est plutôt séduisant avec la jolie et sexy Priyanka Chopra, Miss Monde en 2000 devenue vedette à Bollywood, dans le rôle principal. Egalement au casting: Aunjanue Ellis (NCIS Los Angeles, The Mentalist), Josh Hopkins (Cougar Town) ou Jake McLaughlin (Believe). 

Jouant sur la peur de l’ennemi qui hante les services de sécurité américains depuis le 11 septembre, le scénario, écrit par Joshua Safran (Gossip Girl), est mené à un train d’enfer multipliant les rebondissements et les flashbacks, le tout soutenu par une musique pop parfois envahissante. Il n’évite pas les raccourcis qui devraient, on l’espère, s’éclaircir par la suite. Et il s’agira d’être attentif car chaque épisode devrait fournir son lot d’indices et de révélations. Un thriller efficace qui a réussi un bon démarrage aux Etats-Unis et devrait devenir facilement addictif.

Sur le même sujet
Plus d'actualité