Tous à la Costa Blanca !

Les Belges investissent toujours plus et toujours plus cher sur les côtes espagnoles.

isopix_18887273-002

D’après un sondage réalisé auprès de plus de 400 visiteurs du salon Second Home à Brussel Expo, le week-end dernier, les Belges s’intéresseraient de plus en plus aux villas et aux appartements de standing pour augmenter leur patrimoine immobilier. Parmi les destinations les plus prisées, la Costa Blanca espagnole. Qui offre des facilités d’accès ainsi que des prix intéressants.

Rien de vraiment nouveau, jusqu’ici. On le savait déjà, sachant que les taux d’épargne gèlent, les Belges préfèrent mettre leurs économies au soleil. Il y a quelques semaines, vous pouviez ainsi lire dans Moustique que les secondes résidences étaient en plein boom et que les Belges les choisissaient de plus en plus souvent sous forme de châteaux en Espagne. Entre 2012 et 2014, le nombre de Belges ayant acheté une maison ou un appartement a… doublé, passant de 15.000 à 30.000. En 2007, elle ne pesait encore que 2% des achats immobiliers sur le marché espagnol. Un chiffre qui a aujourd’hui quadruplé. Un phénomène qui s’explique autant par l’ensoleillement quasi constant des côtes espagnoles que par des facteurs économiques: entre 2007 et 2012, les prix de l’immobilier dans la péninsule ibérique ont décroché de parfois 40%. Et 300.000 propriétés ont été saisies par la justice espagnole. La plupart pour être revendues à des prix cassés.

Ce que nous apprend, en revanche, ce sondage, c’est que le budget moyen consacré à ces secondes résidences s’est élevé de façon spectaculaire: 60 % des visiteurs interrogés ont indiqué qu’ils s’intéressaient davantage à une résidence secondaire dont la valeur se situe entre 200.000 € et 500.000 €. Contre des investissements tournant plutôt autour des 100.000 à 200.000 € jusqu’à l’année dernière. Mais où est donc passée la crise?

Sur le même sujet
Plus d'actualité