« Les chevaliers blancs », le film belge de Joachim Lafosse primé à San Sebastian


L’auteur de « A perdre la raison » refait parler de lui avec un film inspiré de l’affaire de l’Arche de Zoé.

reporters_20200404

Alors que le Comité de sélection nationale (ce nom !) pousse « Le tout nouveau testament » pour la course aux Oscars, Joachim Lafosse vient de décrocher l’award du meilleur réalisateur au festival de San Sebastian pour «Les chevaliers blancs». Jaco Van Dormael est un habitué de la sélection pour les Academy Awards, «Toto le héros» et «Le huitième jour» ayant déjà, à l’époque, été choisis par le même Comité. Joachim Lafosse, lui, se met déjà en poche un prix important (San Sebastian n’est pas n’importe quel festival) et se remet de sa déception de ne pas avoir été sélectionné pour le dernier festival de Cannes.
 
Comme son film précédent – le bouleversant «A perdre la raison» inspiré par l’affaire Geneviève Lhermitte qui avait divisé critique et opinion publique– «Les chevaliers blancs» est encore adapté d’un dossier d’actualité et va sans doute encore créer des remous. Cette fois, Joachim Lafosse s’est attaqué à l’affaire de l’Arche de Zoé, rocambolesque tentative de faire sortir une centaine d’enfants du Tchad avant que les dirigeants ne soient arrêtés et condamnés. Emmené par Vincent Lindon, Valérie Donzelli et Louise Bourgoin, « Les chevaliers blancs » devraient faire l’événement à la rentrée de janvier 2016.

Sur le même sujet
Plus d'actualité