Calendrier des Dieux du Stade: 2016, c’est du lourd.

Le calendrier des Dieux du stade fait sa rentrée et cette année, le ballon ovale ne suffira pas à rhabiller tous les invités.

screen_shot_2015-09-23_at_08

Noter les rendez-vous chez le dentiste, les cours de piscine du petit dernier et la liste de courses… Quinze ans qu’on se ressert les mêmes excuses pour s’offrir le calendrier des Dieux du Stade richement illustré de photos érotico-artistiques des rugbymen du Stade français. Et chaque année, c’est le buzz. A côté des piliers de l’équipe parisienne, de nombreux invités de tout poil tombent le masque pour la bonne cause (cette fois encore, les bénéfices seront reversés à la lutte contre le cancer du sein).

Retenez ce visage

Mais en pleine Coupe du monde de rugby, ce ne sont ni les talonneurs ni les deuxièmes lignes qui feront exploser les ventes. Le cap des 200.000 exemplaires devrait être largement battu grâce à une énorme surprise faite aux buxidaphiles avertis par le champion d’arts martiaux, Sylvain Potard. Ce trentenaire, très bien fait, propose en effet un nu frontal qui ferait regretter à Rocco Siffredi d’avoir pris sa retraite à 40 ans seulement.

Le sportif (qui se serait déjà essayé aux films X) est devenu « L’invité de la semaine ». En télé, sur le net ou dans les journaux, il répète à l’envi: « C’est l’équipe qui m’a proposé et moi je n’ai aucun problème avec la nudité, donc je me suis dit pourquoi pas. C’est la nature! Voir un zizi, ça n’a rien de vulgaire ou de choquant. Quand je suis nu, je me sens libre et si mon attribut peut faire rêver la gente masculine ou féminine ça me plait! »

Et quand les questions sur sa virilité se font plus précises, il ironise: « Je ne mesure pas mon sexe. Je faisais ça quand j’avais 15 ans mais je pense que ça a dû grandir depuis. À l’époque, ça faisait 18 ou 19 centimètres et la croissance se poursuit encore pendant quelques années, donc je vous laisse faire le calcul… »

Mais, même armés d’un décamètre, cette photo, réalisée sans trucage, ne doit tout de même pas nous faire oublier qu’il n’y a pas que le mois de mai dans cet étonnant calendrier. Vérifiez par vous même.

Sur le même sujet
Plus d'actualité