Cinq méthodes modernes pour arrêter de fumer

Objets connectés et applications, les nouvelles technologies aident les fumeurs à vaincre leur addiction.

reporters_6212916

Certains fumeurs ont déjà remplacé leurs clopes par une cigarette électronique. Il existe pourtant d’autres méthodes pour arrêter de fumer, plus innovantes et moins connues. 5 exemples.

Le paquet de cigarettes connecté

Appelé le « Lowiee », ce petit boitier connecté en aluminium remplace le paquet de cigarettes ordinaire. Le fumeur y place ses clopes à l’intérieur et définit sa consommation quotidienne. Une fois la limite dépassée, le paquet ne délivre plus une seule cigarette ! Autre avantage : personne ne pourra vous en piquer une dans votre dos puisque cette boite ne s’ouvre qu’au contact de votre empreinte digitale.

Le briquet électronique

Le « QuitBit » permet d’imposer un quota journalier de cigarettes à allumer. Une fois la limite définie franchie, le briquet ne s’allume plus pendant 24 heures. Et vu qu’il est impossible de fumer sans feu…

Le fume-cigarette moderne

Vous vous rappelez de cette longue tige utilisée au siècle passé pour ne pas poser le mégot directement sur ses lèvres ? Et bien une startup chinoise lui a donné une seconde vie ! Le porte-cigarette connecté « Tosee » transmet différentes données (par exemple, la profondeur de l’inhalation) à une application. Le fumeur est ensuite confronté à des statistiques effrayantes sur son smartphone comme la dégradation de ses poumons en temps réel.

Le patch intelligent

À première vue, le « Smartstop » est un patch à se coller sur la peau comme les autres. À la différence qu’il délivre des doses de nicotine préalablement déterminées. Une façon de vaincre son addiction progressivement pour le même prix qu’un patch ordinaire. En plus, ce patch transmet votre évolution à vos amis qui utilisent aussi ce système. Comme ça, si vous craquez, tout le monde saura que vous manquez de volonté.                                                                                         

Le conseiller virtuel

L’application mobile « Stop-tabac », développée par l’Université de Genève, propose un suivi personnalisé et des conseils adaptés au degré de dépendance du fumeur. En plus, dès que vous relevez un de vos objectifs, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux et recevoir les félicitations de tous vos amis.   

Sur le même sujet
Plus d'actualité