La chroniqueuse d’Angelo virée de RTL-TVI

Evincée de RTL en raison d'accointances passées avec le parti du sulfureux Laurent Louis, Alessandra d'Angelo se dit victime d'une "chasse aux sorcières"

1318007514_b976543481z

Alessandra d’Angelo, l’une des chroniqueuses du nouveau débat dominical de RTL-TVI « C’est pas tous les jours dimanche » vient d’être remerciée après deux numéros seulement. Son éviction concerne également l’émission On refait le monde sur Bel RTL à laquelle participait aussi Alessandra d’Angelo. 

La raison? Celle qui devait représenter « la droite” dans l’émission de Christophe Deborsu a été étroitement liée par « une collaboration parlementaire avec l’ancien député Laurent Louis”. En effet, la journaliste-parlementaire-chroniqueuse avait été attachée parlementaire du député et nommée en janvier 2012 «vice-présidente» du sulfureux «Mouvement pour la Liberté et la Démocratie» créé par l’outrancier mandataire. 

Abrupte, cette décision de la chaîne privée est pourtant logique: il aurait été compliqué pour la chroniqueuse de s’exprimer sur des sujets politiques alors qu’on lui sait désormais des liens avec le parti de Laurent Louis. Sur Facebook, d’Angelo se dit victime d’une « chasse aux sorcières » affirmant qu’il s’agit d’une « une erreur de jeunesse. »

Seul bémol, avant de contacter Alessandra d’Angelo pour lui proposer des chroniques “politiques », la direction et la production de RTL-TVI auraient pu se renseigner un minimum sur son CV. Cela aurait évité qu’une « bonne âme » se dévoue pour envoyer une lettre anonyme à la rédaction de la chaîne privée, signalant le pédigrée gênant et les accointances politiques de la journaliste…  

Sur le même sujet
Plus d'actualité