4 phrases qui valent des milliards

En quelques mots, on peut faire fortune. Ou passer à côté…

reporters_11588609

« Je continue de penser que la Chine offre des opportunités sans égales sur le long terme ».

Tim Cook, patron d’Apple. 70 milliards de dollars sauvés.

Le lundi 24/8, alors que les places boursières du monde dévissaient à la suite du crash chinois, un simple e-mail « rassurant » du patron de la firme à la pomme à un journaliste économique a fait se redresser quasi-instantanément l’action Apple.

« Nouvelle ligne de production majeure chez Tesla — pas une voiture — sera dévoilée (…) jeudi 30/4 à 8h30. »

Elon Musk, patron de Tesla. 900 millions de dollars gagnés.
En 115 signes (le produit en question était une batterie domestique au lithium révolutionnaire), ce jeune businessman a fait grimper la valorisation de sa boîte de près d’1 milliard de dollars en quelques minutes.

 
« Retournez à Liverpool, M. Epstein, les groupes à guitares vont disparaître ».

Dick Rowe, de la maison de disque Decca, qui a remballé le manager des Beatles. 2 milliards de dollars perdus.

 

« Bien écrit, mais sans éclat. »

Kate Mills, éditrice qui a refusé, comme onze autres éditeurs, de publier Harry Potter. Un beau paquet de Gallions d’or (l’argent des sorciers) perdus.

Sur le même sujet
Plus d'actualité