Les ventes de vinyles explosent de 47% en Belgique!

Le streaming est lui aussi en hausse dans une marché qui connaît enfin une embellie. Les experts qui annoncent régulièrement  la mort du CD et qualifient le succès du vinyle  de"mode de niche"peuvent revoir leur copie.

recordsl

Bonne nouvelle dans un secteur dont on n’arrête pas de dire qu’il est en crise. « En mutation« , serait peut-être, du reste,  un terme plus approprié. Selon les chiffres pour le 1er semestre 2015 (janvier à juin) publiés par la Belgian Entertainment Association (BEA qui réunit les distributeurs et producteurs), les Belges ont acheté plus de 6% de musique en plus que l’année dernière.  Les ventes d’albums CD ont augmenté  de 2,2%. Le vinyle, quant à lui,  enregistre une hausse impressionnante 47%, de même que le streaming dont les revenus dépassent désormais en pourcentage ceux des téléchargements en baisse par rapport à 2014.  En Fédération Wallonie-Bruxelles,  huit des dix meilleures ventes belges concernant des albums interprétés en Français.

 “Pour la première fois depuis des années, nous voyons une augmentation dans la vente de musique.” explique Olivier Maeterlinck, directeur de BEA Music. “Ce résultat positif n’est pas seulement dû au succès grandissant des abonnements aux services de streaming comme Apple Music, Deezer ou Spotify, mais aussi à la vente de CD de nouveaux albums. De nombreuses enseignes rajoutent le cd à leur assortiment. »  On vous décortique tout ça.

Vinyle en forte croissance.

Le disque vinyle, recherché comme objet vintage et de collection, connait une croissance de plus que 47%; son marché représente aujourd’hui 4% de la totalité des ventes de musique.  Ce n’est donc plus un phénomène de « niche  » comme le qualifient encore certains pseudo-experts.

Le streaming en hausse.

Ce système où vous payez un montant fixe chaque mois afin d’avoir accès à un catalogue qui compte plus de 40 millions de chansons, augmente sur le premier semestre 2015 de 30 % pour atteindre  9,7 millions € de chiffre d’affaires. Même si le streaming en Belgique ne semble pas se disperser aussi vite que dans les autres pays, ses revenus surpassent ceux du téléchargement et représentent une part de marché de 20 % dans la vente de musique au total.

Le CD se maintient

Après plusieurs années de baisse, les ventes d’albums CD ont augmenté de 2,2% par rapport au premier semestre 2014. Elles représentent un chiffre d’affaires de 27,39 millions d’euros.

Le support physique toujours privilégié

Le maintien du CD et le boom de vinyle rappelent que le support physique a toujours la cote chez nous. Les ventes physiques de musique représentent encore 61% sur marché. Le streaming (20%) dépasse désormais les téléchargements (19%), secteur qui a chuté de – 4,6% au premier semestre 201

Kendji au top

Ici, on ne sait pas s’il faut se réjouir. L’album « Kendji » de Kendji Girac est celui qui s’est le mieux vendu chez nous au premier semestre 2015.  Pas moins de huit albums francophones figurent dans le top 10.
  1. « Kendji », Kendji Girac.
  2. « In Extremis », Francis Cabrel.
  3. « Chaleur humaine », Christine & The Queens.
  4. « Les feux d’artifice », Calogero.
  5. « Sur la route des enfoirés », Les Enfoirés.
  6.  « R.E.D. »,  M Pokora.
  7. « Reason », Selah Sue.
  8. « Chambre 12 », Louane.
  9. « Drones », Muse.
  10. « Alain Souchon et Laurent Voulzy », Alain Souchon et Laurent Voulzy.

Sur le même sujet
Plus d'actualité