La vérité sur l’huile de palme

Diététique ou cancérigène, écologique ou dévastatrice, l’huile de palme se fait manger à toutes les sauces. On décrypte le vrai du faux.

reporters_18470191

Elle cause des ravages écologiques. 

Vrai. Selon le WWF, 12 millions d’hectares seraient désormais couverts de palmiers à huile, ce qui représente quatre fois la taille de la Belgique. Au total, 90% des forêts d’Indonésie, de Malaisie, de Bornéo et de Sumatra auraient déjà été décimées par la culture d’huile de palme. Reste que si cette graisse végétale est aussi prisée par les industriels, c’est aussi pour son rendement exceptionnel. Pour produire la même quantité d’huile, le palmier monopolise en effet huit fois moins de terre que ses concurrents, le colza et le soja.

C’est un poison pour la santé. 

Faux. Moins mauvaise que les «gras trans» qui ont des effets délétères sur la production de cholestérol, l’huile de palme contient aussi de la vitamine E, A (10 fois plus que la carotte) et de nombreux antioxydants. D’un point de vue nutritionnel, elle serait même de bonne qualité. Du moins si on consomme de l’huile de palme vierge… Or pour assurer la conservation des plats préparés et leur éviter de se choper une odeur âcre et un goût désagréable au contact de l’air, l’industrie agro-alimentaire va la raffiner et remplacer ses «bons» acides gras insaturés par des acides gras saturés. Lesquels, consommés en grandes quantités, contribuent aux risques de maladies cardio-vasculaires.

On ne peut plus s’en passer. 

Faux. Si l’huile de palme est omniprésente dans l’industrie agro-alimentaire, elle l’est essentiellement dans les plats préparés. Alors au lieu de zieuter les étiquettes et lui préférer l’huile de colza, par exemple, dont la culture nécessite encore plus de terres, on réduit sa consommation de produits alimentaires transformés. Ou on choisit les marques certifiées RSPO (Table-ronde sur l’huile de palme durable, http://www.rspo.org/members/page/7?keywords=&member_type=&member_category=&member_country=Belgium ) qui s’engagent à freiner la déforestation provoquée par cette culture. Un moindre mal.  
 
 

Sur le même sujet
Plus d'actualité