White House Of Cards

A l’attaque de cette troisième livraison, le renouvellement devenait indispensable, le personnage incarné brillamment par Kevin Spacey ne pouvant pas aller plus haut. Il fallait le confronter à la réalité concrète de ce à quoi il avait tant aspiré. 

illu_034_immanquables4

Les cartes sont d’ailleurs brouillées d’entrée de jeu puisque son personnage n’apparaît que très tard dans un premier épisode longtemps concentré sur l’homme de l’ombre, Doug Stamper. Une saison 3 parfois un peu plus ardue avec des enjeux géopolitiques pas toujours simples à appréhender. Heureusement, demeure au centre de l’intrigue le couple que le héros forme avec Claire. Plus les enjeux deviennent mondiaux, plus le poids de l’intime vient mettre son grain de sel.

Par l’incroyable magnétisme de son couple star, ses intrigues complexes et une mise en images particulièrement classe (en Blu-ray, c’est un régal), House Of Cards demeure une série hors normes dont on attend déjà avec impatience la saison 4, qui arrivera en février sur Netflix (aux Etats-Unis) et BeTV (chez nous). Pour patienter, on peut s’attarder sur d’intéressants bonus qui nous expliquent comment se construit une saison (avec un plan global amené à changer en fonction de l’inspiration) et détaille certains partis pris esthétiques (une belle scène éclairée aux bougies, notamment). – G.K.

HOUSE OF CARDS – SAISON 3, créé par Beau Willimon. Avec Kevin Spacey, Robin Wright, Michael Kelly. Netflix/Sony Pictures – 13 x 52’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité