Ce qu’il faut voir au Pukkelpop 2015

Une tempête et puis s'en va. Ça aurait pu être ça, l'histoire du Pukkelpop. Sauf qu'après la catastrophe qui a frappé le festival de plein fouet en 2011, cet événement emblématique de la région de Hasselt s'est relevé tant bien que mal, a pansé ses blessures, pour aujourd'hui célébrer fièrement son trentième anniversaire. 

illu_034_pukkelpop

Un âge plus élevé que la majorité des festivaliers qui foulent sa plaine… Logique quand on sait que Pukkelpop, qui ressemble à une grosse onomatopée en français, signifie en fait « acné juvénile » en néerlandais. 

Doté de huit scènes et d’une programmation mastodonte qui prévoit plus de 200 concerts en trois jours à peine (et une soirée d’ouverture), ce festival est surtout l’un des plus impressionnants de notre territoire. D’autant qu’il rameute plus de 180.000 festivaliers chaque année depuis 2009. Son ambiance, particulière et un peu déjantée malgré la grosse machine qu’il représente, participe également à son succès.

Ici, on vient pour profiter des grosses têtes d’affiche sur la Main Stage, mais on découvre surtout énormément de groupes dans des chapiteaux à taille humaine, comme le Club, le Castello ou le Wablief?! Dans les trouvailles, on y a vu par exemple, en toute intimité, des groupes comme les Kings of Leon, N.E.R.D. de Pharrell Williams, Justice, Keane ou Bloc Party à l’époque où leurs noms étaient écrits en tout petit sur l’affiche. On y a également assisté à des shows d’anthologie comme ceux des Daft Punk, Radiohead, Foo Fighters, Eminem, Green Day… Et tout ça pour faire très, très court.

C’est indiscutable, le Pukkelpop a marqué au fer rouge l’esprit festival qui envahit notre pays chaque été. Un véritable indispensable, qui clôture presque la saison des concerts en plein air, mais qui offre surtout une véritable bouffée d’oxygène avant d’entamer la rentrée. De quoi repartir la tête pleine d’idées pour remplir la bibliothèque musicale de son iPhone.

La sélection Moustique

– Curtis Harding (le 20/8 à 15h15 – Club)

– Mark Ronson (le 21/8 à 23h45 – Dance Hall)

– Bastille (le 21/8 à 22h30 – Main Stage)

– Charli XCX (le 22/8 à 16h55 – Dance Hall)

– Major Lazer (le 21/8 à 0h45 – Main Stage)

– Alt-J (le 22/8 à 21h35 – Main Stage)

– Jamie xx (le 21/8 à 0h45 – Dance Hall)

– James Blake (le 22/8 à 22h45 – Marquee)

– Jurassic 5 (le 20/8 à 15h55 – Main Stage)

– Lianne La Havas (le 20/8 à 19h45 – Club)

En +

– Food Wood. En plus des traditionnelles barquettes de frites, des poffertjes et pizzas, cette année le Pukkelpop se dote d’un espace plus zen, au milieu des bois, où sont rassemblés différents food trucks végétariens ou non. Au menu? Des sushis, des croques, des lentilles, des burgers falafels, des salades à composer soi-même et des yaourts, bref, du bon, du hype, du sain.

– Baraque Futur. Un mini-festival vert installé au cœur du Pukkelpop. 100 % alimenté par des panneaux solaires, on y applaudit des artistes belges émergents et on y boit des bières brassées sur place (eh oui).

– Petit Bazar. Drôle d’endroit que celui-ci, où on peut essayer des toilettes installées à plusieurs mètres de haut au Salon Poo, mais où l’on trouve également un coiffeur, une grande roue, des spectacles de french cancan, un « Zot shop », etc.

– Une compile 4 CD pour célébrer les 30 ans du Pukkelpop tout le temps.

> PUKKELPOP, du 19 au 22/8. Kiewit, dans la région de Hasselt. www.pukkelpop.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité