Ça va s’animer chez Disney !

A la convention Disney, en Californie, le studio a dévoilé les futurs projets en matière d'animation.  Toy Story 4, Zootopia et bien d'autres

1045078

« Ah oui, c’est le week-end des p’tit Mickeys », résume la vendeuse du magasin où nous nous approvisionnons en litres de soda pour tenir le coup tout au long de ce marathon. Une vraie course de fond que cette D23 Expo (D23 étant aussi le nom du fan club de Walt Disney, le chiffre rappelant tout simplement l’année 1923, celle de la création de la compagnie), organisée tous les deux ans. Et qui a pris, cette fois, ses quartiers à Anaheim, à portée de baguette magique de Los Angeles.

Durant trois longues journées, cet événement accumule les annonces exclusives, la présence de stars en tous genres, des conférences thématiques sur l’univers Disney, des ateliers allant du plus alléchant (« Toi aussi, apprends à dessiner comme chez Pixar ! ») au plus navrant (le concours de karaoké spécial Reine des Neiges), ainsi que des rétrospectives plus pointues (comme la parade de tous les courts-métrages anciens et inédits de Mickey), et des séances de dédicaces avec le ban et l’arrière ban des créateurs-maison.

Et c’est évidemment Bob Iger, grand Manitou de l’empire Disney, qui a ouvert la danse ce vendredi. Avec la cérémonie des Disney Legends Awards, grand-messe à l’américaine dont l’objectif est d’honorer les personnalités « ayant contribué, par leurs efforts et leur créativité, à embellir encore un peu plus l’héritage laissé par Disney ! » Une dizaine d’élus ont reçu une statuette. Parmi lesquels George Lucas et Johnny Depp… tous deux présents sur place dans l’ambiance délirante qu’on vous laisse imaginer.

A l’occasion d’une présentation de plus de trois heures assurées par John Lasseter (qui nous précisera que des exemplaires de sa chemise du jour, spécialement dessinée pour l’occasion, sont en vente à 99 dollars. Il n’y a pas de petits profits !), gourou de la partie animation de l’usine à Mickeys. Et s’il restait quelques sièges libres le matin face à Iger, ici, les 8000 places ont trouvé preneurs en quelques minutes ! C’est que l’affaire est d’importance ! Puisque, face à des fans conquis d’avance, dont les plus ardents sont venus avec les cheveux teintés à la Vice Versa, ce génie du dessin animé, mais aussi du teasing, a lâché quelques nouvelles infos au sujet d’une dizaine de titres, dans des états d’avancement divers et variés.

Les projets 2016-2017 (et plus…)

The Good Dinosaur (Le voyage d’Arlo) (sortie en fin d’année).

Arlo, jeune Apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, va prendre sous son aile un étonnant compagnon: un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot. Les nouveaux extraits dévoilés ici ont surtout montré une galerie impressionnante de dinos en tous genres. Super-sympas ou un brin inquiétants, mais toujours bon esprit ! On nous promet des larmes fatales avant le générique de fin !

Zootopia (printemps 2016).

Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre: seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants, comme le très chic Sahara Square; et d’autres moins hospitaliers, genre le glacial Tundratown. Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, la Julie Lescaut aux grandes oreilles s’attaque à une épineuse affaire. Même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue, véritable virtuose de l’arnaque… Bilan: une galerie de portraits haute en couleurs. Où Disney excelle dans ce qu’il a d’ailleurs toujours fait de mieux: donner la vie aux animaux. La chanson du film sera signée par Shakira ! Du lourd !

Moana (La princesse du bout du monde) (fin 2016).

C’est depuis les îles océaniennes du Pacifique Sud que la jeune Moana, en navigatrice émérite, décide d’entamer des recherches pour retrouver une île aussi mystérieuse que fabuleuse. Au cours de cette traversée au long cours, elle va faire équipe avec son idole, le légendaire demi-dieu Maui, pour un voyage forcément épique…

Un film qui s’annonce très musical, ambiance des îles oblige. Et où Disney a réussi à transformer l’océan en personnage principal. Lasseter va un jour finir par même marcher sur l’eau si ça continue comme ça !

On pointera encore:

Finding Dory (courant 2016 ou début 2017).

On a failli attendre, mais là, c’est confirmé: 12 ans après sa sortie, Finding Nemo connaitra donc une suite! Au programme: des graphismes très proches de l’original et quelques nouveaux personnages bien agités du bocal…

Toy Story 4 (été 2016).

Réalisé par John Lasseter lui-même, ce nouveau chapitre arrive à point nommé pour célébrer les 20 ans de la saga qui a remué les coffres à jouets. « Avec ce film, nous allons faire ce que nous n’avons encore jamais tenté », détaille Lasseter. « Une comédie romantique. » On annonce donc une passion torride entre Woody et sa chère Bergère, qui avait tristement disparu de l’épisode 3. Et sera donc cette fois à l’honneur, histoire de redonner de l’épaisseur à un jouet qui était jusqu’à présent demeuré au second plan.

Coco (2017).

Une animation proche de celle de Toy Story pour un film dont le théâtre sera la fête des morts au Mexique. Avec une ambiance façon Etrange Noël de Monsieur Jack.

Gigantic (2018).

Pixar va donc nous courir sur le haricot avec sa propre version de Jack et le haricot magique. Soit l’histoire de l’amitié entre Jack et Emma, une jeune Géante. Peu d’infos sur le pitch, outre que les héros mal assortis affronteront les Géants de la Tempête (Storm Giants) qui vivent dans un nuage noir. Tout un programme…

Ont aussi été mentionnés, mais sans plus de détails quant aux dates de sortie ou à leur contenu précis: La Reine des Neiges 2, Cars 3 et Les Indestructibles 2.

Sur le même sujet
Plus d'actualité