La liberté de la presse est-elle vraiment en danger?

Exécutions, emprisonnements, censures... Les journalistes d'investigation et autres reporters de guerre sont-ils une espèce en voie d'extinction? 

isopix_20934408-001

Non 

Du moins pas beaucoup plus qu’hier. D’après le dernier baromètre publié par l’association Reporters sans frontières, 38 journalistes ont perdu la vie en 2015 et 129 ont été emprisonnés. La triste première place revenant à la France, bien avant l’Irak ou la Syrie, avec l’assassinat des huit journalistes et caricaturistes de Charlie Hebdo. Si le moindre de ces cas reste bien entendu inacceptable, ce rapport ne révèle pas de nette augmentation par rapport aux deux années précédentes. Depuis 2002, en revanche, le nombre de journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions a quasiment triplé…  

Oui 

Car museler la presse peut aussi se faire d’une toute autre manière. Assimilant les correspondants de guerre à des espions, le Pentagone estime désormais que ces journalistes pourront être traités, dans certains cas, comme des «combattant illégaux». Catégorie qu’ils partageraient notamment avec les terroristes d’Al-Qaïda… Plus proche de chez nous, une autre menace guette également la liberté de la presse. Sous couvert de lutte contre l’espionnage industriel, l’Europe prépare en effet une nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme: le « secret des affaires ». Concrètement? Si cette directive est votée par le Parlement, les reporters et leurs sources pourraient être attaqués en justice par les entreprises s’ils révèlent ce que ces mêmes firmes veulent garder secret. Du jamais vu en matière de censure. La journaliste française Elise Lucet en a d’ailleurs fait son nouveau cheval de bataille et réuni près de 500.000 signatures autour de sa pétition. «Si la directive « Secret des Affaires » avait été votée par le passé, vous n’auriez jamais entendu parler du scandale financier de Luxleaks, des pesticides de Monsanto ou du scandale du vaccin Gardasil…».   

Sur le même sujet
Plus d'actualité