Christophe Deborsu confirmé face à Florence Hainaut

La guerre bientôt relancée des nouveaux débats dominicaux excite déjà les esprits. Passage en revue des derniers nouvelles du front autour de cette refonte sur RTL-TVI et La Une

illu_033_deborsuhainaut

Christophe Deborsu (ex-RTBF) orchestrera la nouvelle tranche du dimanche midi sur RTL-TVI. Info confirmée par l’intéressé et par la chaîne privée. En face, la RTBF a officiellement communiqué que Florence Hainaut (jusque là coprésentatrice de feu Revu et Corrigé) emmènera la nouvelle formule « Mise au point » sur la RTBF, épaulée par Baudouin Remy et Alain Gerlache. Cela promet-il, enfin, un réveil des débats sur la télé francophone? Voyons voir.

RTL-TVI.  Début de l’été, nous nous étions réjouis de la suppression de Controverse, débat politique à la formule vieillissante et devenue indigeste. S’en passer et réfléchir à une nouvelle offre était porteur d’espoir. Que pourrait en effet incarner un Christophe Deborsu (si l’info se confirme). Il ne fait aucun doute que le journaliste ayant fait son début de carrière à la RTBF – avec des faits d’arme comme la participation au mythique canular Bye Bye Belgium ou la séquence du premier ministre Yves Leterme chantant la Marseillaise plutôt que la Brabançonne – garde un potentiel d’autant plus enrichi qu’il oeuvre depuis 2012 dans les médias flamands (sur la chaîne Vier). Au point d’être un des rares francophones à être devenu un Bekende Vlaming (BV).

A 50 ans, il a l’expertise, une notoriété intacte partout en Belgique et un savoir-faire des débats plus modernes « à la flamande.  C’est cela que le brillant journaliste pourrait injecter à une nouvelle formule prolongeant un petit côté « On refait le monde » des saisons passées. En tout cas une offre du dimanche midi moins rigide, moins compassée, avec moins de présence automatique des « politiques » que par le passé. Démarrage sans doute le 30 août.

LA UNE.  Sur la Une RTBF, pas de nouveaux visages en vue mais davantage une redistribution des rôles,entre ceux déjà à l’antenne, au sein d’une tranche dominicale intégrée. Là aussi on veut faire voler en éclats le modèle francophone préalable d’une dizaine de personnes autour d’une  table ronde et s’orienter vers un offre saucissonnée avec moins d’intervenants mais opposés dans des mini-débats plus musclés avec une pointe d’impertinence, façon Zevende Dag de la VRT. Baudouin Remy restera le vrai boss des échanges « politiques », Alain Gerlache servira ponctuellement de « décrypteur de la communication » des invités,  Pierre Kroll continuera à mettre son grain de sel en dessins (et en paroles?) dans l’émission. Mais celle-ci sera surtout conduite d’un bout à l’autre par Florence Hainaut rapidement montée en grade depuis le début de l’année. Outre le fait que la jeune journaliste assurera ouverture, fermeture et transitions entre les différentes parties du programme, elle se chargera aussi personnellement d’interviewer  des invités acteurs de l’actu de la semaine dans tous les domaines hors-politique. Démarrage prévu le 6 septembre.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité