Obama, plus que 18 mois

Le président américain a encore quelques promesses à tenir avant la fin de son mandat. Possible? Pas sûr...

Obama, plus que 18 mois

Un an et demi. C’est tout ce qu’il reste à Barack Obama pour prouver au monde qu’un président peut tenir ses promesses. A l’approche de la fin de son dernier mandat (il ne peut pas se présenter une troisième fois, c’est la loi), il n’a pas encore tout accompli, mais quand même réussi quelques trucs… Bilan non exhaustif. 

Il l’a dit, il l’a fait

L’Obamacare. Quand Barack Obama a promis en 2008 qu’il offrirait une assurance maladie à 40 millions d’Américains, personne n’y croyait. Surtout après l’échec subi en cette matière par le précédent président démocrate, Bill Clinton. Pourtant, malgré les bugs lors du lancement du site internet de souscription, Obama a réussi à assurer plus de 15 millions d’Américains! Bon, ce n’est même pas encore la moitié… Mais depuis que la Cour suprême a rejeté le dernier recours des Républicains souhaitant supprimer cette loi, le nombre de souscripteurs ne peut qu’augmenter…

Les relations avec Cuba. Alors que les USA interdisaient toute relation économique, commerciale et financière avec Cuba depuis 53 ans, Barack Obama et son homologue cubain ont officialisé la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays. Depuis, des ambassades se sont rouvertes à La Havane et à Washington. L’embargo pourrait même être assoupli…

Le mariage homosexuel. Obama n’a jamais fait directement campagne pour le mariage pour tous, mais il s’était ouvertement positionné en sa faveur. Le président peut donc se féliciter de sa légalisation un peu surprise.

Il l’a dit, il l’a presque fait

La fin du charbon. La lutte contre le réchauffement climatique: un des enjeux de la première campagne d’Obama, en 2008. Mais sur le sujet, le président s’était depuis plutôt fait discret. D’où la surprise suscitée par son récent plan de réduction des gaz à effet de serre. Objectif: que la part du charbon dans les sources d’énergie utilisées pour la production d’électricité dans le pays passe d’ici 15 ans sous la barre des 27 % (il en représente aujourd’hui 39 %). Mais les Républicains, majoritaires au Congrès, refusent de déclarer la guerre à ce combustible. Pas sûr que la loi passera …

Le nucléaire iranien. Voilà des années qu’on parle d’un accord sur le nucléaire iranien afin d’empêcher la République islamique d’obtenir l’arme nucléaire. Les Etats-Unis et l’Iran l’ont enfin signé le 14 juillet dernier. Mais l’accord n’est pas définitif pour autant: un texte le rejetant circule à la Chambre des représentants.

Le traité de libre-échange. Le fameux « TTIP », qui devrait faciliter le commerce entre l’Union européenne et les USA, aura fait beaucoup parler de lui. On parle d’un accord début 2016. Mais de nombreux obstacles subsistent.

Il l’a dit, il ne le fera pas

Le port d’arme. Ce sera sans doute un des plus gros échecs d’Obama. Lui qui s’est battu corps et âme pour faire passer une loi limitant l’accès des citoyens américains aux armes à feu. La pression des Républicains a été trop forte…

La fermeture de Guantanamo. Il la promet depuis 2008. Il paraît que le président peaufine encore un plan en ce sens, mais les observateurs sont formels: c’est peine perdue. L’entretien de la prison coûte pourtant… 3 millions de dollars par an par prisonnier. Alors que dans une prison de haute sécurité aux USA, le coût baisse à… 75.000.

Le conflit israélo-palestinien. Obama s’était montré très engagé en 2011, annonçant qu’il se battrait pour la reconnaissance d’un Etat palestinien sur base des frontières de 1967. Face aux critiques des Républicains et à l’intransigeance des gouvernements israéliens successifs, il semble avoir franchement laissé tomber. Depuis, plus aucune proposition sérieuse n’a été présentée pour résoudre le conflit…

Sur le même sujet
Plus d'actualité