Les Qataris, ces acheteurs fous

Le petit émirat n'investit pas que dans le sport. La preuve...

isopix_22037379-003

Pays au PIB par habitant le plus élevé de la planète grâce à ses ressources en gaz naturel, le Qatar achète à tout va. On connaît l’histoire du club de foot du Paris-Saint-Germain, bien sûr, et de la coupe du monde de 2022, mais ses ressortissants ne se limitent pas au monde du football. Six exemples récents, parmi d’autres…

Sept îles

Vous avez toujours rêvé d’acheter une île déserte pour passer vos vacances au calme? Le Qatar vient de le faire! Son richissime émir, Hamad ben Khalifa, s’est offert cette semaine sept îles grecques pour la « modique » somme de 3 millions d’euros. Cher? Pas tant que ça. Certaines vaudraient plus de… 50 millions. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’émir met la main au portefeuille dans le pays. En 2013, il s’était déjà offert une demi douzaine d’îles, déboursant pour l’occasion quelques 8,5 millions d’euros. 

Des quartiers d’affaires

Depuis le février, le fonds souverain du Qatar est l’unique propriétaire du quartier milanais de Porta Nuova. L’achat des 25 bâtiments de ce centre d’affaires réputé aurait coûté… 2 milliards d’euros. Le mois précédent, c’était sur le nouveau centre d’affaires de Canary Wharf, à Londres, que le fonds mettait la main. Coût de la transaction: 3,5 milliards €. 

Les Champs-Elysées

Enfin, pas tout les Champs, « seulement » un immeuble de 27.000 m2 allant du numéro 52 au 60 de la célèbre avenue parisienne. C’est déjà pas mal… Prix d’achat: 500 millions d’euros.

Une bibliothèque nationale

Le docteur Ghayth ibn Mubârak al-Kuwârî, ministre des Affaires islamiques du Qatar, a racheté l’an dernier la bibliothèque al-Ghâzî Khasrû Beg de Sarajevo. Ce bâtiment de 7000 m2, situé dans le centre de la capitale bosnienne, date de 1537 et renferme plus de 100.000 manuscrits et livres anciens sur l’histoire bosnienne… de plus en plus qatarienne.  

Un potager géant

Petit pays particulièrement sec et aride, le Qatar en a marre de devoir importer l’immense majorité de ses fruits et légumes à l’étranger! Pour aider à assurer son autosuffisance en ces matières, le Programme de sécurité alimentaire qatari a embauché une équipe d’ingénieurs énergétiques norvégiens. Objectif: installer, au beau milieu du désert, des potagers géants, irrigués grâce à l’érection de multiples usines de dessalement. Le Qatar espère avec ce projet subvenir à 60% des besoins alimentaires de ses habitants. 

Des toiles célèbres

La dernière acquisition de la princesse Sheikha Mayassa? Le tableau Quand te maries-tu? de Paul Gauguin pour 265 millions d’euros. Mécène bien connue, la fille de l’Emir du Qatar dépenserait chaque année plus de… 1 milliard d’euros sur le marché de l’art. Quand on aime, on ne compte pas…

 

 

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité