Mission: Impossible – Rogue Nation

Rythmé, musclé et drôle, le cinquième volet de Mission: Impossible est le prototype même du bon blockbuster estival.

illu_032_tomcruise

Ethan Hunt a la poisse. Son groupe d’agents, l’Impossible Missions Force, est dissous par le commandant en chef de la CIA et il tombe dans un traquenard tendu par la mystérieuse organisation terroriste « Le Syndicat ». Pris en étau entre un vilain qui a toujours un coup d’avance sur lui et la CIA qui veut le coffrer, Hunt fait la connaissance de la troublante Ilsa, une espionne anglaise qui n’est plus en odeur de sainteté dans les services secrets de Sa Majesté.

Ça commence sur les chapeaux de roues, après un petit intermède hilarant assuré par Benji (excellent pendant comique de l’irrésistible Hunt) qui mouline pour ouvrir à distance la porte d’un avion auquel est accroché son ami Ethan! La scène a circulé sur Internet en forme de judicieux panneau publicitaire pour ce cinquième volet de la franchise. Cruise, 53 ans, porte toujours plus loin les cascades folles exécutées sans doublure. C’est l’image de marque de la série. Et sur grand écran, ça fait son effet!

Mais il serait injuste de résumer le film à ses prouesses spectaculaires. Après la défection de Brad Bird, Tom, qui a oublié d’être bête, a engagé McQuarrie, le scénariste du formidable Usual Suspects qui l’a dirigé dans l’excellent mais mal-aimé Jack Reacher. Jouant sur la filiation avec Le protocole fantôme et la série télévisée, l’homme développe une histoire tortueuse dont il a le secret, mais surtout étoffe la personnalité de Hunt (qui n’est plus le super-héros insubmersible) et lui offre un inoubliable alter ego féminin (sublime Rebecca Ferguson vue dans la série Hercule). Le tout dans un découpage BD vif et alerte, qui digère tranquillement ses inspirations comme La mort aux trousses et Indiana Jones. Film old school dans sa plus belle acception, Rogue Nation est passionnant de bout en bout. Et Cruise, encore plus fort lorsqu’il accepte de partager la vedette. James Bond n’a qu’à bien se tenir!

Réalisé par Christopher McQuarrie. Avec Tom Cruise, Rebecca Ferguson – 131’. 

Le portrait de Tom Cruise et tout sur les blockbusters de cet été dans le Moustique du 5 août 2015.

Sur le même sujet
Plus d'actualité