D’où viennent nos phoques?

La colonie qui stationne sur la Côte belge n'est pas nouvelle. Que du contraire...

photonews_10309279-009

Deux phoques se sont échoués dimanche sur les plages de la côte belge. L’un des deux mammifères, un jeune mâle de onze kilos, a été recueilli sur la plage de Coxyde avec de la fièvre, une blessure à la langue et plusieurs infections. Peu après sa découverte, une femelle phoque de neuf kilos a débarqué à Duinbergen. Aussi mal en point que son congénère, elle était fiévreuse et souffrait de déshydratation. Les deux animaux ont heureusement rapidement été pris en charge par la clinique pour phoques Sea Life à Blankenberge. Ils devraient être remis en liberté d’ici quatre mois, lorsque leur état de santé sera meilleur. 

Vieille colonie

Si la présence de phoques en Belgique peut paraître surprenante, ils ne sont pourtant pas arrivés hier… Même s’il est difficile d’en avoir la certitude, ces phoques pourraient être les derniers d’une colonie arrivée au début du 20e siècle. A cette époque, ils vivaient principalement à Knokke et à Ostende. Certains stationnaient également à Coxyde où ils pouvaient se reposer sur des bancs de sable. C’est aussi là que les femelles s’installaient pour allaiter leurs petits. La plupart des phoques ont disparu dans les années 50 à cause de l’érosion des bancs de sable et de la pollution des mers.

Retour en 2011

En 2011, plusieurs touristes découvraient des marsouins, appelés aussi cochons de mer, souffrant de lésions spectaculaires, visiblement causées par des canines de mammifères. Les biologistes en avaient déduit que des phoques devaient se trouver dans les environs.  Hypothèse rapidement vérifiée: quelques spécimens vivent bel et bien encore sur notre Côte. Il y en aurait aujourd’hui une petite dizaine au total, surtout observable l’hiver lorsque le trafic maritime est moins important. Leur spot favori ? L’embouchure de l’Yser, où il est parfois possible d’en observer cinq au même moment…

Sur le même sujet
Plus d'actualité