Ces projets fous pour nettoyer les océans

La pollution maritime, bientôt un vieux souvenir?

reporters_18819127

Ce n’est plus une surprise pour personne, l’état des océans est catastrophique ! Selon la Fondation Maud Tontenoy, ce serait plus de 6,5 milliards de kilos de déchets plastiques qui seraient jetés dans les océans chaque année. Sans compter les produits chimiques et les hydrocarbures! Autant dire que nos mers et océans ont besoin d’un bon nettoyage. Facile à dire, plus compliqué à faire. Vraiment? Voici cinq idées folles ou plus ou moins abouties pour redonner aux océans leur propreté d’antan!

1. L’aspirateur à déchets

Une machine à nettoyer les océans. Il s’agit sans doute là de l’idée la plus évidente… Il aura tout de même fallu attendre 2011 et un jeune Néerlandais de 16 ans pour avoir cette ambition. Boyan Slat a mis au point une barrière géante en forme de V capable de rassembler les débris grâce aux courants marins naturels. Manquaient juste les fonds pour la construire. Cinq ans plus tard, son projet prend enfin son envol. Cette machine de deux kilomètres de long devrait être installée entre le Japon et la Corée du Sud en 2016. Un système qui deviendrait même la plus grande structure flottante de l’histoire marine…

2. Le drone nettoyeur

Quand César Harada, un Franco-Japonais de 30 ans, a entendu parler des effets néfastes de la marée noire dans le Golfe du Mexique, en 2010, il s’est installé en Nouvelle-Orléans pour développer une pompe à pétrole. Son projet? « Protei », un mini bateau sans pilote qui avance grâce au vent et aux courants. Bref, un drone marin contrôlable à distance. Prix d’achat: 770 dollars seulement. Mais il en faudra sans doute des millions pour sauver la planète…

3. Des chaussures en déchets 

La marque allemande Adidas et l’association de protection des océans « Parley for the Oceans » ont mis au point une paire de baskets tressées avec des restes de plastiques remontés par les filets de pêche, Reste à convaincre les gens de marcher avec des détritus aux pieds…

4. Saupoudrer du sable 

Des chercheurs du Centre national de la recherche scientifique de l’Université Montpellier 2 (France) et de celle de Princeton (USA) veulent encapsuler l’huile présente dans le sable. Pour faire simple, il s’agit d’un procédé chimique permettant de rassembler au fond de l’océan l’huile présente dans celui-ci, afin de la récupérer. Bon, cette méthode n’enlèvera pas les déchets, mais l’océan sera moins huileux. C’est déjà ça…

5. Absorber la pollution

D’autres chercheurs, du Wisconsin (USA), proposent eux d’utiliser l’aérogel « Greener ». Il s’agit d’une mousse poreuse qui peut absorber jusqu’à 100 fois son poids en produits polluants. On peut ensuite récupérer cette mousse et en extraire les produits néfastes…

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité