« Il faut être fou pour croire aux conférences climat »

La pasionaria altermondialiste Naomi Klein a le chic pour rappeler quelques vérités. On en choisit cinq.

isopix_22073002-016

Le président américaine Barack Obama vient d’entrer en guerre contre les centrales au charbon. Objectif: lutter contre le réchauffement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, bien sûr. Une manière, aussi, de préparer la grande conférence parisienne sur le climat, qui démarrera le 30 novembre. Ce genre de grand raout, on sait ce qu’en pense l’Américaine Naomi Klein. « Il faut être fou pour croire aux conférences climat répétait-elle encore en avril au quotidien français Libération. Depuis vingt-cinq ans qu’on essaye de réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre, celles-ci ont grimpé de 60%. » La quadragénaire, pasionaria altermondialiste par excellence, n’est pas à sa première citation choc, de celle qui font méchamment réfléchir. On vous en reprend cinq.

1. « Chacun doit comprendre que le fait de se prononcer sur le changement climatique est le plus sûr moyen de retrouver sa boîte de réception ou sa page Facebook éclaboussée d’un corrosif filet de vitriol.« 

2. « La peur est une réponse parfaitement rationnelle à l’insoutenable fait de vivre dans un monde qui se meurt, un monde à la mort duquel nous sommes nombreux à contribuer, que ce soit en préparant du thé, en allant faire ses courses en voiture ou bien, je l’admets, en faisant des enfants. »

3. « Les multinationales qui, auparavant, se vantaient de leur rôle de « moteurs de la croissance de l’emploi » – et l’utilisaient pour réclamer maintes subventions gouvernementales – se présentent désormais comme des moteurs de « croissance économique ». La différence est subtile, sauf si vous cherchez un emploi. »

4. « Sur les 100 premières économies mondiales, 51 sont des multinationales et seulement 49 sont des pays. »

5. « Le chiffre le plus frappant est peut-être celui-ci: depuis 1990, année de la libération de Mandela, l’espérance de vie moyenne des Sud-Africains a diminué de treize ans. »

Découvrez notre article Naomi Klein, celle qui soulève les alter dans le Moustique de ce 5 août.

Sur le même sujet
Plus d'actualité