Dans la newsroom

L’inquiétude est grande au sein de l’équipe The Day quand elle apprend que le journal est racheté par The Standard. Son rédacteur en chef Ed Hutcheson entend bien faire son travail jusqu’à la dernière minute, sans céder aux nombreuses pressions exercées sur lui. Un sujet d’actualité? Oui, sans aucun doute. Sauf que Bas les masques (curieux titre français auquel on préférera l’original, Deadline) date de 1952.

illu_032_immanq

Son réalisateur, Richard Brooks, savait de quoi il parlait puisqu’il avait lui-même été journaliste avant de devenir cinéaste (on lui doit, entre autres, les adaptations ciné de La chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams et De sang-froid de Truman Capote). Avant d’incarner Hutcheson, Humphrey Bogart a quant à lui passé du temps au sein de la rédaction du New York Daily News. Le film, malgré sa brièveté (moins d’1 heure 30), est riche et complexe, assez captivant en même temps qu’il est un formidable document sur la vie de journaliste dans ces années-là.

Deadline, relativement méconnu chez nous, arrive dans une belle édition à la qualité d’image souvent impressionnante qui permettra de déterminer si c’est bien James Dean qui fait une brève apparition dans un rôle de journaliste (il n’est pas crédité mais beaucoup affirment que c’est bien lui). Côté bonus, un documentaire de 35 minutes retrace la carrière du plus célèbre détective privé du grand Hollywood, Humphrey Bogart. Un autre, présent seulement sur le Blu-ray, s’intéresse à la manière dont le cinéma, dans son histoire, a pu parler des journalistes. Un beau travail de la part d’un petit éditeur indépendant (Rimini). – G.K.

BAS LES MASQUES, réalisé par Richard Brooks (1952). Avec Humphrey Bogart, Kim Hunter, Warren Stevens, Ethel Barrymore. Rimini/Coming Soon – 87’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité