Le Ronquières Festival a fait carton plein

Hip-hop, psyché, pop-rock et variétés sur un site qui décoiffe, une organisation au poil et un soleil ardent. Et un nouveau record d'affluence: 32.000 festivaliers.

reporters_19907586

Pour sa 4e édition, le festival hennuyer a préféré miser sur la qualité plutôt que la quantité en recevant à peine plus de festivaliers que l’an dernier, mais en les recevant mieux. Et c’est un pari largement gagné puisque, de notre côté, on n’a pas entendu une seule critique de tout le week-end. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, le Ronquières Festival ne se distingue ni par ses décors (très simples), ni par un style particulier de musique (très éclectique), ni par son engagement (bien qu’il facilite l’accès aux handicapés et promeut l’entraide) mais bien par son ambiance bon enfant. Ici, on vient en famille ou entre amis, on affiche sa bonne humeur et on profite, zen, des chouettes concerts qui alternent d’une scène à l’autre.

6 TRUCS QU’ON A AIMÉS

LE SITE

Le Plan Incliné est de loin le site le plus cool des festivals wallons. Et pour cause: les deux scènes « Tribord » et « Bâbord » prennent place autour de l’ascenseur à bateaux qui relie Charleroi et Bruxelles. Ne vous étonnez donc pas de voir passer un immense cargo d’un millier de tonnes au-dessus de vos têtes alors que la délicate Alice On The Roof reprend Easy Come Easy Go.

L’AFFICHE

Une affiche majoritairement grand public (Christophe Willems, Kyo, dEUS…) mais avec une exclu (Shaka Ponk) et quelques perles belges à découvrir d’urgence (Balthazar, GrandGeorge, Gonzo…). Et tout ça pour seulement 38 € la journée.

LA BOUFFE

Le Quai des Saveurs nous a régalés avec un répertoire de mets gourmands des quatre coins du monde. Indien, Camerounais, Italien, Viêtnamien, Français… Il y en avait pour tous les goûts! C’est souvent fait maison et on se régale à des prix raisonnables (+/- 5 €).

L’ORGANISATION

Indications routières à part, on tire notre chapeau! Les centaines de bénévoles nous ont surpris par leur chaleur et leur efficacité. Surtout en ce qui concerne les parkings, finement rodés.

LES POMPIERS

Quand de charmants hommes du feu montent sur leur camion et utilisent leur lance d’incendie pour arroser la foule venue en masse acclamer Fréro Delavega sous un soleil de plomb, c’est simple, on en veut encore.

L’AMBIANCE GENERALE

Parce qu’ici le public est curieux, zen et chaleureux, qu’on peut pique-niquer tranquillement en écoutant Gonzo ou boire une bière sans risquer d’en renverser à côté.

1 TRUC QU’ON A MOINS AIMÉ

LA CIRCULATION

Parce que les concerts s’alternent afin qu’on ne puisse rien louper, 30.000 festivaliers convergent souvent d’un côté à l’autre d’une scène à l’autre en même temps. Vive les embouteillages.

Notre top 5

  • dEUS
  • Balthazar
  • Alice On The Roof
  • Fréro Delavega
  • Kyo                           

Sur le même sujet
Plus d'actualité