Arnaqueurs arnaqués

Quatre histoires d'arroseurs arrosés. Parce que ce ne sont pas toujours les mêmes qui finissent pigeonnés. 

escroqueries-internet_0

Trois femmes tchétchènes sont soupçonnées d’avoir escroqué l’organisation terroriste Etat islamique via… les réseaux sociaux. En créant un faux compte Facebook, elles ont pu convaincre des représentants de Daesh de leur envoyer de l’argent pour financer leur voyage vers la Syrie. Convaincue par leur sincérité, l’organisation a effectué un virement de 3.300 dollars. Une fois la somme en poche, elles ont supprimé ce faux compte Facebook et n’ont plus entretenu un seul contact avec l’Etat islamique. L’arnaque parfaite puisqu’on voit mal une organisation terroriste déposer plainte pour escroquerie. Gruger des gangsters? Un exercice pas dénué d’avantages, à condition de bien en saisir les risques. Exemples…

Il paie sa drogue avec de faux billets. Danny, un Américain, a acheté avec de faux dollars pendant plusieurs mois du cannabis et de la cocaïne au cartel de drogue « Sinaloa cartel » basé à Mexico. Depuis qu’il a décidé d’arrêter de traiter avec ces dealers, personne ne lui a jamais rien réclamé. Pour cause: « quelqu’un » (il n’a jamais confirmé, mais ça pourrait bien être Danny), les aurait dénoncés à la police. Un dealer a été tué lors de leur arrestation. Quatre autres sont toujours recherchés. Qui, eux aussi, font sans doute des recherches, pour découvrir l’identité de la balance.

Il chasse les escroqueries internet. Lucas, un Français; se définit comme « un chasseur d’escrocs du Web ». Il utilise le même mode opératoire que les escrocs numériques pour les « croquer », en les tournant au ridicule… Ses ingrédients: une fausse identité, une fausse somme d’argent et un scénario préparé à l’avance. Une stratégie qui lui permet de vivre des situations cocasses. Ainsi, après avoir été contacté par un faux héritier béninois qui voulait lui soutirer de l’argent, Lucas lui a proposé un partenariat avec une confrérie de choucroute. Et même de verser 85.000 euros pour ouvrir une firme en Afrique. Les deux hommes ont discuté pendant plus de trois mois et le Béninois a finalement envoyé une photo de lui et ses amis en tenue alsacienne (photo)… Preuve de sa volonté d’intégrer la confrérie, a-t-il expliqué. Le Français est carrément devenu un expert en la matière. Il aurait notamment réussi à convaincre un autre escroc de lui envoyer des vidéos prouvant que celui-ci avait bien effectué lui-même les dix épreuves d’un décathlon…  

Il dupe une arnaqueuse. Sur le forum « inter-mariage », un Anglais se vante d’avoir arnaqué la mafia russe… Tout aurait commencé sur un site de rencontre entre femmes russes et hommes occidentaux. Très vite, une certaine Natalya Cvetkova, originaire de Vladivostok en Russie, demande de l’argent pour payer son voyage jusqu’en Angleterre. Une arnaque, bien sûr. L’homme fait le virement, mais se rend rapidement rendu compte de sa boulette. Innocemment, il propose alors d’ouvrir un compte en banque en Angleterre, au nom de Natalya, sur lequel elle pourra non seulement déposer cette somme mais où il verserait un autre montant, plus important. Confiante, la jeune femme s’exécute. Sauf que le compte n’était pas au nom de Natalya mais au sien… Notre Anglais a récupéré son argent et quelques centaines de livres sterling en plus. Fin de l’histoire? Presque. Après s’être rendu compte de l’arnaque, Natalya a révélé être en fait un homme travaillant pour la mafia russe. Et averti que l’argent devait lui être restitué sous peine de sérieux ennuis. Depuis, plus aucune nouvelle… pour l’instant. 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité